déchargeur

DÉCHARGEUR

(dé-char-jeur) s. m.
Celui qui décharge une voiture ou toute autre chose. Celui qui décharge les marchandises.
La décharge du poisson de mer frais se fera en la place des halles par les compteurs-déchargeurs de la dite marchandise, [, Règlem. de la cour de Parlement, 20 fév. 1610]
Se disait autrefois, dans l'artillerie, d'un officier préposé au soin de faire décharger les poudres et les autres munitions.
Officier qui, sur les ports de Paris, veille à la décharge des marchandises.
Déchargeur de vin, tonnelier qui marque avec de la craie le vin qu'on achète et qui en fait la décharge.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Des deskierkeurs des vins [TAILLIAR, Recueil, p. 218]
  • XVIe s.
    Onze conducteurs de charroy, deschargeurs, charpentiers, charrons et forgeurs [M. DU BELL., 250]

ÉTYMOLOGIE

  • Décharger.

déchargeur

DÉCHARGEUR. n. m. Celui qui décharge les marchandises. Les déchargeurs du port, de la halle.

Il se dit aussi, en termes d'Électricité, du Dispositif qui, dans les lignes électriques, fait décharger dans le sol l'électricité de l'atmosphère pour qu'elle ne s'accumule pas sur les fils.

déchargeur


DÉCHARGEUR, s. m. [Dé-char-geur; 1re é fer.] Celui qui décharge les marchandises.

Traductions

déchargeur

stevedore