déchaussé, ée

DÉCHAUSSÉ, ÉE

(dé-chô-sé, sée) part. passé.
Qui a ôté ses souliers. Un pied déchaussé. Moines déchaussés, moines qui portent des sandales sans bas.
Dès qu'on m'eut appris que ce palais était le couvent des révérends pères Carmes déchaussés, je conçus de grandes espérances [VOLT., l'H. aux 40 écus, Aventure avec un carme.]
Terme de maçonnerie. Mur déchaussé, mur dont les fondations sont dégradées. Les murs de ce quai sont tout déchaussés.
Terme de dentiste. On dit qu'une dent est déchaussée, lorsqu'une portion de sa racine n'est plus couverte par la gencive.
Dont on a mis à découvert le collet et les racines, en parlant des végétaux.
De gros caïeux de lis, déchaussés par les pluies, paraissaient à la surface de la terre [CHATEAUB., Itin. 33]