déchiré, ée

DÉCHIRÉ, ÉE

(dé-chi-ré, rée) part. passé.
Mis en lambeaux, en pièces. Un vêtement déchiré.
Laissez-moi loin de vous et loin de ce rivage De mon fils déchiré fuir la sanglante image [RAC., Phèd. V, 7]
Vous le verrez venir déchiré de coups, si néanmoins il en revient [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. VIII, p. 588, dans POUGENS]
Et peut-être demain je meurs chargé de honte, Traîné sur l'échafaud, lentement déchiré [C. DELAV., Vêpres sicil. II, 6]
Bateau déchiré, bateau mis en pièces, ne pouvant plus servir. Être déchiré, tout déchiré, avoir ses vêtements en lambeaux. Fig. et familièrement. Cette femme, cette fille n'est pas tant, n'est pas si déchirée, elle n'est pas laide elle est assez jolie.
Vous y verrez ma femme Margot, qui n'est pas encore si déchirée [COLLÉ, Partie de chasse de Henri IV, II, 11]
Il se dit aussi de terrains qui présentent comme des déchirures. Des montagnes arides et déchirées.
Fig. Un cœur déchiré par les remords.
Toujours déchiré entre l'envie de vous voir et la crainte d'être ridicule [SÉV., 133]
Entre Zamore et vous mon âme déchirée Succombe au repentir dont elle est dévorée [VOLT., Alz. V, 7]
Ses remords, ma pitié, son aspect, son absence, à mes sens déchirés font trop de violence [ID., Fanat. III, 10]
Ce n'est point là non plus l'écrit d'un méchant homme ; un malheureux égarement.... je me sens déchiré [BEAUMARCH., Mère coup. II, 1]
En proie aux déchirements, aux divisions.
Ne pouvant plus reconnaître la majesté de la religion déchirée par tant de sectes [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Rome était déchirée par les guerres civiles [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. X, p. 132, dans POUGENS]
Peut-être la plus noble, la plus grande des entreprises coûterait-elle moins de sang et de trésors à l'Europe, que la moindre des querelles dont elle est continuellement déchirée [RAYNAL, Hist. phil. XI, 9]
En butte aux propos de la haine. Calomnié, déchiré par ses ennemis.
Terme d'anatomie. Trou déchiré, nom donné à l'hiatus occipito-sphéno-temporal, à cause de l'irrégularité de son pourtour. Terme de zoologie. Ailes déchirées, ailes des insectes, sur les bords desquelles se voient des déchiquetures irrégulières. Terme de botanique qui se dit de toute partie dont les bords présentent des découpures inégales et comme difformes.

PROVERBE

    Chien hargneux a toujours l'oreille déchirée, c'est-à-dire il arrive toujours quelque accident aux gens querelleurs.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DÉCHIRÉ. Ajoutez :
    Fig. Conceptions déchirées, idées sans suite, décousues.
    Je laisserais cela pour les orateurs et vous laisserais voir mes conceptions ni trop bien en point, ni trop déchirées [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]