décisif, ive

DÉCISIF, IVE

(dé-si-zif, zi-v') adj.
Qui décide, qui fait cesser toute indécision.
Il portait une lettre du roi que j'ai vue, toute remplie de ce qui fait obéir, et courir, et faire l'impossible ; nous reconnûmes le style et l'esprit décisif de M. de Louvois [SÉV., Lett. 17 août 1689]
Tout tombe en ruine dans vos mœurs ; et vos sens trop décisifs emportent facilement votre raison incertaine et irrésolue [BOSSUET, Marie-Thér.]
Est-ce une raison décisive D'ôter un bon mets d'un repas, Parce qu'il s'y trouve un convive Qui par malheur ne l'aime pas ? [PERRAULT, dans RICHELET]
Titre décisif [PATRU, Plaidoyer 5, dans RICHELET]
Et l'épreuve la plus décisive de notre sincérité, c'est l'éloignement des occasions [MASS., Car. Lazare.]
Saisissant dans les affaires le point décisif [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. III, p. 246, dans POUGENS]
Qui résoud, qui donne la solution.
Cette expérience est décisive de la question [PASC., Expér. du Puy-de-Dôme, p. 172]
Consulté de toutes parts, il donne des réponses courtes, mais décisives, aussi pleines de sagesse que de dignité [BOSSUET, le Tellier.]
Il coupait, par une équité décisive, sans préoccupation et sans intérêt, les racines des haines et des procès, et portait partout la modération et la paix qui est le fruit de la justice [FLÉCH., Duc de Montausier.]
Qui termine une querelle, un débat, une guerre.
Un arrêt aussi favorable et aussi décisif que celui - ci [BOURD., Myst. passion de J. C. t. I, p. 247]
Ce fut le 17 juillet 1709 que se donna cette bataille décisive de Pultawa entre les deux plus singuliers monarques qui fussent alors dans le monde [VOLT., Charles XII, IV]
Le moment décisif, le moment dans lequel les choses se décident, se terminent.
Le comte : Gardez-vous bien de lui parler de la lettre. - Bartholo : Avant l'instant décisif ? elle perdrait tout son effet [BEAUMARCH., Barb. de Sév. III, 2]
Qui annonce la décision, la résolution. Des manières décisives.
....Et vous me ravissez Par ce ton décisif dont vous me l'annoncez [LANOUE, Coquette corr. I, 1]
En parlant des hommes, qui décide hardiment, avec autorité, avec un air d'importance. Rien n'est si décisif que l'ignorance.
Muets et embarrassés avec les savants, vifs, hardis et décisifs avec ceux qui ne savent rien [LA BRUY., IX]
Quand la jeunesse saurait autant qu'elle peut, elle ne serait pas plus décisive [ID., VIII]
Vous le rendrez décisif et prompt à juger [J. J. ROUSS., Ém. IV]

ÉTYMOLOGIE

  • Décider, par le supin decisum du verbe latin decidere.