décoché, ée

DÉCOCHÉ, ÉE

(dé-ko-ché, chée) part. passé.
Lancé par un arc.
Et d'un trait décoché j'en ai vengé la perte [TRISTAN, Mort de Chrispe, III, 1]
Maître Aeneas en choisit quatre Qui devaient essayer d'abattre Par un coup de trait décoché L'oiseau sur le mât attaché [SCARRON, Virg. trav. v.]
Fig. Des traits malicieux, décochés par une bouche adroite.
De cent sots compliments, sans y compter les vôtres, Contre moi décochés.... [SCARRON, D. Japhet, III, 4]