décoction

décoction

[ dekɔksjɔ̃] n.f. [ du lat. decoquere, faire cuire ]
Liquide obtenu en faisant bouillir des plantes aromatiques dans de l'eau.

décoction

(dekɔksjɔ̃)
nom féminin
liquide obtenu après avoir fait bouillir des plantes une décoction de queues de cerises

DÉCOCTION

(dé-ko-ksion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
Terme de pharmacie. Opération qui consiste à faire bouillir, dans un liquide, des substances médicamenteuses dont on veut extraire les principes solubles. Le produit liquide de cette opération. Boire une décoction.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et quant li decoctions sera faite et coulée [ALEBRANT, f° 18]
  • XVe s.
    De decoction de vendange [vin] Recipé trois voltes [fois] et plus : Ne songe tant à tes escus [BASSELIN, XII]
  • XVIe s.
    Il y a deux causes qui donnent la dureté aux pierres, l'une est abondance d'eau, l'autre est la longue decoction [PALISSY, 293]
    Decoction, s'entend des metaux parvenus à leur perfection [ID., 378]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. decoccio ; espagn. decoccion ; ital. decozione ; du latin decoctionem, de decoquere, cuire, de de, et coquere (voy. CUIRE).

décoction

DÉCOCTION. n. f. Composition médicinale qu'on obtient en faisant bouillir, dans l'eau ou dans quelque liquide, des substances végétales. Boire une décoction. Faire une décoction de mauve.

decoction

Decoction, Decoctus, Decoctum, Decoctura. Vulgus pharmacopolarum Decoctionem vocat.

Par decoction faite avec du miel, etc. Omnes gemmae mellis decoctu nitescunt.

décoction


DÉCOCTION, s. f. [Dékok-cion, en vers, ci-on; 1re é fer.] 1°. Breuvage médicinal. Faire, boire une décoction. = 2°. Eau dans laquelle on fait bouillir les herbes, racines, etc. Mettre infuser du séné dans une décoction de chicorée.

Traductions

décoction

חליטה (נ), תה צמחים (ז)

décoction

decotto

décoction

décoction

[dekɔksjɔ̃] nfdecoction
une décoction de plantes → a decoction of plants