décoloré, ée

DÉCOLORÉ, ÉE

(dé-ko-lo-ré, rée) part. passé.
Qui a perdu sa couleur. Des roses décolorées. Un tableau décoloré.
L'œil abattu, triste, désespérée, Languissante et décolorée, De quoi puis-je me prévaloir ? [MOL., Psych. V, 3]
Le nouveau Cicéron tremblant, décoloré [BOILEAU, Lutr. VI]
Ce front décoloré, ces adieux menaçants [LEMERC., Agamemn. I, 1]
Ce fut le 14 novembre que la colonne impériale sortit enfin de Smolensk ; sa marche était encore décidée, mais morne et taciturne comme la nuit, comme cette nature muette et décolorée au milieu de laquelle elle s'avançait [SÉGUR, Hist. de Napol. X, 3]
Fig. Un style décoloré, un style qui est terne et sans éclat.