découronné, ée

DÉCOURONNÉ, ÉE

(dé-kou-ro-né, née) part. passé.
Qui a perdu sa couronne.
Lorsque les commissaires du parlement furent introduits au château de Carisbrook, ils demeurèrent frappés de respect à la vue de cette tête blanchie et découronnée [de Charles 1er] [CHATEAUB., Stuarts, 216]
Je crois voir, à l'autel, mon front découronné Sous un voile honteux à jamais profané [LEMERC., Fréd. et Bruneh. I, 1]