décousure

(Mot repris de décousures)

DÉCOUSURE

(dé-kou-su-r') s. f.
Partie décousue.
Terme de chasse. Plaie faite au chien par les défenses du sanglier.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les chiens qui chassent le sanglier sont très subjects à estre blessez ; il est donc très necessaire de les sçavoir panser promptement ; ils sont ordinairement blessez au ventre ; mais pourveu que ce ne soient que decousures, encore que les boyaux leur sortent n'estant offensés, ils se guarissent facilement [SALNOVE, Vén. p. 333, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Décousu.

décousure

DÉCOUSURE. n. f. Endroit décousu de quelque linge ou de quelque étoffe. Cela n'est pas déchiré, ce n'est qu'une décousure.

Il se dit aussi des Plaies faites aux chiens par le sanglier, le cerf.

décousûre


DÉCOUSûRE, s. f. [Dé-kou-zûre; 1re é fer. 3e lon. dern. e muet.] L'endroit décousu de quelque linge, de quelque étofe. "Il n'y a point de déchirûre; ce n'est qu'une décousûre.