découvrir

(Mot repris de découvrît)

découvrir

v.t. [ du lat. cooperire, couvrir ]
1. Ôter ce qui couvrait, protégeait : Le maire a découvert la sculpture dévoiler décapoter les laisse apparaître ; dénuder ; couvrir
2. Apercevoir de loin : Du haut de la tour, on découvre toute la ville discerner, distinguer
3. Trouver ce qui était caché, inconnu, ignoré : J'ai découvert un petit endroit très calme repérer éventer, percer dépister
4. Révéler ce que l'on cachait : Découvrir ses intentions dévoiler, divulguer

se découvrir

v.pr.
1. Ôter ce dont on est couvert : Enfant qui se découvre la nuit qui ôte ses couvertures ils ont ôté leur chapeau
2. Devenir plus clair, en parlant du temps, du ciel se dégager, s'éclaircir ; s'assombrir, se couvrir
3. S'exposer aux coups, aux attaques : Le boxeur a baissé sa garde et s'est découvert.
4. Révéler sa pensée.
5. Trouver en soi ce qu'on ignorait posséder : Elle s'est découvert une passion pour le bridge.

DÉCOUVRIR

(dé-kou-vrir) , je découvre, tu découvres, il découvre, nous découvrons, vous découvrez, ils découvrent ; je découvrais ; je découvris ; je découvrirai ; je découvrirais ; découvre, découvrons ; que je découvre, que nous découvrions ; que je découvrisse ; découvrant ; découvert v. a.
Ôter ce qui couvrait une chose ou une personne. Découvrir un plat, un vase, un panier. Découvrir une maison. Découvrir un malade.
Vos femmes dont le soin à l'envi la soulage, Ont découvert son sein pour leur donner passage [aux soupirs] [RAC., Baj. IV, 5]
S'il s'assied, vous le voyez s'enfoncer dans un fauteuil, croiser les jambes l'une sur l'autre, froncer le sourcil, abaisser son chapeau sur ses yeux pour ne voir personne, ou le relever ensuite et découvrir son front par fierté ou par audace [LA BRUY., VI]
Fig. Découvrir le pot aux roses, découvrir ce qu'il y a de secret dans quelque intrigue. Nettoyer un outil trempé en le fichant à plusieurs reprises dans un morceau de pierre ponce. Terme de gravure. Dépouiller la planche de son vernis lorsque l'eau forte a suffisamment mordu. Terme de jeu de cartes. Découvrir son jeu, le montrer ; et au fig. laisser pénétrer ses desseins. Découvrir, se dit de la mer qui laisse à sec.
Sera réputé bord et rivage de la mer, tout ce qu'elle couvre et découvre pendant les nouvelle et pleine lune [, Ordonn. août 1681]
Dégarnir de ce qui protégeait. Découvrir la frontière. Fig.
Cette vanité vous découvre à l'ennemi [BOSSUET, Honn. 1]
Les larmes découvrent les malheureux à tous les traits de leurs ennemis [, Exil de Cicér. dans DESFONTAINES]
Terme de jeu d'échecs. Découvrir une pièce, ôter de devant elle une autre moins importante qui la défendait. Je ne puis pas jouer ce pion, je découvrirais mon roi. Terme de trictrac. Découvrir une dame, la laisser seule dans une case exposée à être battue.
Trouver ce qui n'était pas connu, ce qui était resté ignoré. Découvrir un trésor, une source.
Doctrine suspecte de simonie et punie en justice quand la pratique en est découverte [PASC., Prov. 12]
Parvenir à connaître ce qui était caché. On a découvert le mystère. Jacques 1er découvrit la conspiration des poudres.
Oui sans peine au travers des sophismes de Claude, Arnauld, des novateurs tu découvres la fraude [BOILEAU, Épît. III]
D'autres ne disent pas précisément une chose qui leur a été confiée ; mais ils parlent et agissent de manière qu'on la découvre de soi-même [LA BRUY., V]
Faire une découverte dans les sciences, les arts. On ignore qui a découvert la boussole. Newton découvrit la loi de la gravitation. Absolument.
L'art de découvrir en mathématique est plus précieux que la plupart des choses qu'on découvre [FONTEN., Leibnitz.]
Uniquement occupé à découvrir, et avare du temps qu'il y employait, il [Newton] ne se hâtait nullement de rédiger ses découvertes, encore moins de les publier [MAIRAN, Éloges, Halley.]
Reconnaître un pays nouveau. Colomb a découvert l'Amérique. La planète Uranus fut découverte par Herschel.
Il découvre en entrant à la cour comme un nouveau monde qui lui était inconnu [LA BRUY., VIII]
Toi qui nous découvris ces immenses contrées [VOLT., Alz. I, 1]
Manifester, montrer, en parlant des personnes qui font connaître.
En vain de mon regard l'ingénieux langage Pour découvrir mon cœur a tout mis en usage [CORN., Sertor. II, 2]
Ce sont des bergers amoureux qui se découvrent l'un à l'autre la cruauté de leurs maîtresses [MOL., Sicil. 4]
C'est sur cela qu'il me découvrit l'esprit de la Société [des jésuites], qui n'est pas connu de tout le monde [PASC., Prov. 5]
Il nous découvre sa volonté [ID., dans COUSIN]
Mes premières prédictions ont été accomplies, j'en fais encore de nouvelles, et je vous découvre l'avenir avant qu'il arrive [SACI, Bible, Isaïe, XLII, 9]
Ne dites vos pensées ni à votre ami ni à votre ennemi, et, si vous avez commis un péché, ne le leur découvrez point [ID., Bible, Ecclésiastique, XIX, 8]
Enfin, Burrhus, Néron découvre son génie [RAC., Brit. III, 2]
Mais puisqu'à votre reine il faut le découvrir [un trésor] [ID., Athal. V, 2]
Le roi feignait ! et moi, découvrant ma pensée.... [ID., Mithr. IV, 1]
Manifester, montrer, en parlant des choses qui font connaître.
Ces indignes frayeurs vous ont trop découvert [CORN., Héracl. V, 2]
Tous les hommes sont semblables pour les paroles ; ce n'est que les actions qui les découvrent différents [MOL., l'Av. I, 1]
Enfin avec des yeux qui découvraient mon âme [RAC., Baj. III, 2]
Il n'y a rien qui nous découvre plus d'actions de vertu à exercer, que cette attention continuelle à la loi de Dieu, parce qu'il n'y a rien qui nous les cache davantage que de s'abandonner à ses inclinations [NICOLE, Ess. mor. 2e traité, ch. 8]
La nature féconde en bizarres portraits, Dans chaque âme est marquée à de différents traits ; Un geste la découvre, un rien la fait paraître [BOILEAU, Art p. III]
Révéler, dénoncer. Il découvrit au gouvernement la conspiration.
Qui vous a contre moi sa fourbe découverte ? [CORN., Nicom. IV, 2]
Pour perdre mon rival j'ai découvert sa trame [ID., Cinna, V, 3]
.... à Calchas je vais tout découvrir [RAC., Iphig. IV, 11]
Voir, apercevoir ; signification qui dérive de ce que apercevoir, c'est comme ôter ce qui couvre quelque chose. On découvrait les vaisseaux de la flotte ennemie.
Découvrir d'une seule vue la moitié de la terre [VOIT., Lett. 10]
Nous découvrîmes dans une niche une Diane [ID., ib.]
Déjà je découvrais cette fameuse ville.... [CORN., Sertor. II, 5]
Cependant de nos murs on découvre Pompée [ID., ibid.]
De ses retranchements il découvre les vôtres [RAC., Alex. II, 1]
Je prétends que l'aurore Découvre mes vaisseaux déjà loin du Bosphore [ID., Mithr. III, 1]
Nous découvrîmes l'île de Chypre, que nous laissâmes à gauche [SACI, Bible, Actes des Ap. XXI, 3]
Ce que l'on peut faire de mieux, d'aussi loin qu'on les découvre, est de les fuir de toute sa force et sans regarder derrière soi [LA BRUY., V]
Le lendemain ils arrivèrent à notre-dame de Lorette, qui est placée sur le haut de la montagne, et d'où l'on découvre la mer Adriatique [STAËL, Corinne, XV, 5]
Absolument.
Nous serions au logis beaucoup moins sûrement ; Ici de tous côtés on découvre aisément, Et nous pouvons parler avec toute assurance [MOL., Dépit am. II, 1]
Fig. Apercevoir des yeux de l'esprit.
D'où vient qu'on pousse tant d'imprécations qui se trouvent dans cette censure, pour combattre une hérésie imperceptible, et encore sans la découvrir ? [PASC., Prov. 3]
Parmi les erreurs et les faux jugements du monde, elle s'appliqua à découvrir ce point de vérité qui fait regarder la vanité des choses humaines [FLÉCH., Mme de Montausier.]
C'est alors que chacun rappelant le passé Découvrit mon dessein déjà trop avancé [RAC., Brit. IV, 2]
Ce n'est pas là le moyen de terminer ma dispute et de découvrir qui a tort ou qui a raison [LA FONT., Psyché, I, p. 91]
Il croyait qu'il pouvait découvrir sur son visage [du médecin] quelque marque de ce qu'il avait dans l'âme [VAUGEL., Q. C. liv. III, dans RICHELET]
Les yeux d'une mère sage, tendre et chrétienne découvrent sans doute ce que d'autres ne peuvent découvrir [FÉN., Éduc. filles, ch. 14]
Dangeau est ravi de tout ce caquet ; il découvre le jeu, il tire ses conséquences, il voit à qui il a affaire ; enfin j'étais fort aise de voir cet excès d'habileté [SÉV., Lett. 29 juillet 1676]
Oui, je découvre en vous, et je m'en sens frappé, Mille dons enchanteurs qui m'avaient échappé [COLLIN D'HARLEVILLE, Vieux célib. III, 4]
Trouver quelqu'un qui se cache ou dont on a perdu la trace.
Vous avez beau chercher, vous ne le découvrirez pas.... Héraclius vient d'être découvert [CORN., Héracl. II, 5]
Je viens, dit Jésus-Christ, comme un voleur.... comme un voleur, direz-vous, indigne comparaison ! n'importe qu'elle soit indigne de lui pourvu qu'elle nous effraye.... tremblons donc, chrétiens, tremblons devant lui à chaque moment ; car qui pourrait ou l'éviter quand il éclate, ou le découvrir quand il se cache ? [BOSSUET, Marie-Thér.]
Eh ! comment avez-vous fait pour me découvrir ? lui dis-je, en ne cessant de l'embrasser [MARIVAUX, Paysan parv. 6e part. t. III, p. 100, dans POUGENS]
10° Découvrir quelqu'un, le faire connaître.
Il ne m'a jamais vu, ne me découvrez pas [CORN., Nicom. I, 1]
Retire-toi.... surtout ne me découvre pas [VOLT., Tancr. III, 3]
11° V. n.Terme de marine. Être laissé à découvert par la mer en se retirant. Ce rocher découvre beaucoup.
12° Se découvrir, v. réfl. Ôter ce qui nous couvre. Ce malade s'est découvert en s'agitant dans son lit. Ôter son chapeau, son bonnet en signe de respect.
Ils se découvrent dès son antichambre [du prince d'Orange] [LA BRUY., XII]
Le grand écuyer ne répondit rien ; il ne se retira pas ; seulement il se découvrit à demi pour remercier et refuser [SÉGUR, Hist. de Napol. VII, 11]
Cette femme se découvre trop, elle est trop décolletée, elle montre trop ses épaules et sa gorge. Se découvrir se dit aussi pour indiquer que l'on montre d'une manière indécente les parties qui ne doivent pas être vues.
13° Terme d'escrime. Ne pas se mettre bien en garde. Il se découvrit et il reçut un coup d'épée dans la poitrine. Terme de guerre. S'exposer. Ce soldat se découvre trop.
14° Se manifester.
L'inégalité que l'on remarque dans le courage d'un nombre infini de vaillants hommes, vient de ce que la mort se découvre différemment à leur imagination, et y paraît plus présente en un temps qu'en un autre [LA ROCHEF., Réfl. mor. n° 504]
Ces beaux talents se découvrent en eux du premier coup d'œil [LA BRUY., IX.]
Et les siècles obscurs devant moi se découvrent [RAC., Athal. III, 7]
J'aime un esprit aisé qui se montre et qui s'ouvre, Et qui plaît d'autant plus que plus il se découvre [BOILEAU, Épît. IX]
15° Fig. Être vu, être aperçu. Les Pyramides d'Égypte se découvrent de très loin.
Leur aspect souhaité se découvre à mes yeux [RAC., Iph. II, 3]
Deux [assassins] s'y sont découverts, que j'amène avec moi [CORN., Nicom. I, 1]
16° Être trouvé comme découverte.
Si une fatale invention [pour la destruction des hommes dans la guerre] venait à se découvrir, elle serait bientôt prohibée par le droit des gens, et le consentement unanime des nations ensevelirait cette découverte [MONTESQ., Lett. pers. 106]
17° Se faire connaître, s'expliquer.
Si Dieu se découvrait continuellement aux hommes.... il se découvre rarement à eux [PASC., dans COUSIN]
Le Seigneur continue à paraître dans Silo ; car ce fut à Silo qu'il se découvrit à Samuel, et qu'il lui fit connaître sa parole [SACI, Bible, Rois, I, III, 21]
Retirons-nous, sortons, et, sans nous découvrir, Allons loin de ses yeux l'oublier et mourir [RAC., Bérén. I, 2]
Souffrez pour vous parler, madame, qu'un amant Prenne l'occasion de cet heureux moment, Et se découvre à vous de la sincère flamme.... [MOL., Femmes sav. I, 4]
Laissez-moi faire, vous dis-je, peut-être qu'elle se découvrira plus librement à moi qu'à vous [ID., l'Am. méd. I, 3]
Je n'accepte la main qu'elle m'a présentée Que pour m'armer contre elle et, sans me découvrir, Traverser son bonheur que je ne puis souffrir [RAC., Iphig. II, 1]
Hélas ! s'il est ainsi, pourquoi me découvrir ? [VOLT., Mérope, III, 2]

SYNONYME

  • DÉCOUVRIR, TROUVER. On dira également : Newton découvrit ou trouva la loi de la gravitation universelle. Mais il y a cette différence indiquée par l'étymologie, que découvrir signifie ôter ce qui couvrait ; par conséquent il implique toujours qu'il a fallu faire un effort. Trouver n'implique rien de pareil ; il n'indique aucun effort, aucune recherche ; car on trouve souvent sans chercher. Dire de Newton qu'il trouva cette loi, c'est énoncer seulement le fait que la première connaissance lui en est due ; dire qu'il la découvrit, c'est faire allusion aux efforts intellectuels qu'elle lui a coûté. Ce fut, dit-on, en faisant des expériences d'alchimie qu'on trouva la poudre à canon ; ce fut en poursuivant ses recherches que Lavoisier découvrit la composition de l'eau.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Lors fut m'amours descouverte et monstrée [, Couci, VI]
    Je ne lui os [ose] mon penser descouvrir [, ib. XI]
    La mere [de] la pucele [il] treuve à cui son courage [il] descuevre [, Romancero, p. 60]
    Pur ço que non dignement veüd ourent l'arche en descuvert [, Rois, 23]
    Hai ! come as ested hui glorius, qui tei descuveris e esnuas des vestemens reals devant les anceles de tes serfs, si come ço fust uns sailleur [danseur] [, ib. 142]
    Descuevre al seignur la tue veie, et espeire en lui [, Liber psalm. p. 46]
    Il un petit baissa sa main, à descovert desoz l'escu L'a de la destre part feru [, Grégoire le Grand, p. 62]
  • XIIIe s.
    Si la sacha [elle tira la couverture] que toute la serve [elle] descouvri [, Berte, LXXXIX]
    Et que leur fausseté [trahison] est toute descouverte [, ib. XCIV]
    Diex m'en doint tel vengeance, qu'encor [cela] soit descouvert [, ib. XXXIV]
    Si mist un quariel en coche et traïst au roi, et le feri à descouviert au tournant de la drete espaule, et le navra durement [, Chron. de Rains, 79]
    Kiconques le [sa maison] feroit autrement covrir, il seroit à dix livres [d'amende], et si li couvenroit descovrir [TAILLIAR, Recueil, p. 225]
    À covert ne à descovert [, Ass. de Jér. I, 192]
    Sens est perdus ki est couvers ; Cis k'est moustrés et descouvers Puet en aucun liu semenchier [, Lai d'Ignaurès]
    Puis li porrés tot descovrir Le mal qui si vous fait languir [, Fl. et Bl. 2185]
    Lors s'acropi devant la porte, Et vit le guichet aovert Et le pertuis à descovert [, Ren. 652]
    Or te lo [je conseille], et veil que tu quieres Ung compaignon sage et celant, à qui tu dies ton talent, Et desqueuvres tout ton courage [, la Rose, 2701]
    Je voi que qui cheval achete, N'iert jà si fox que riens i mete, Comment que l'en l'ait bien couvert, Se tout nel voit à descouvert [, ib. 8710]
    Et s'il avient que le [la] meson voille soudainement cheoir, ou ele se desquevre si que il pluet dedens.... [BEAUMANOIR, XXXVIII, 20]
  • XIVe s.
    Et m'esperance est morte sans retour, Quant souvenirs me monstre à descouvert Qu'en lieu de bleu, dame, vous vestez vert [MACHAULT, p. 56]
  • XVe s.
    Le dit messire Geffroy de Chargny s'en descouvrit bien secretement à aucuns chevaliers de Picardie qui tous furent de son accord [FROISS., I, I, 326]
    Sa maison descouvroit sur plusieurs rues [LOUIS XI, Nouv. I]
  • XVIe s.
    Et cestui-là, qui sa teste descoeuvre, En plaiderie a fait un grand chef-d'œuvre [MAROT, I, 249]
    Descouvrir [montrer] l'injustice d'une condemnation [MONT., I, 19]
    Descouvrir un secret [qui a été confié] [ID., I, 30]
    Et l'a [ma pensée] l'estrangier descouverte parfois avant moy [ID., I, 42]
    L'effect en descouvrit la fourbe [ID., I, 100]
    En ces nouvelles terres descouvertes en notre aage [ID., I, 229]
    La plus delicate partie de nous [le visage] est celle qui se tient tousjours descouverte [ID., I, 259]
    Nous nous tenons descouverts [nu-tête] bien loing autour d'eux [ID., I, 338]
    Ayant descouvert qu'il avoit esventé son secret [ID., II, 36]
    Les uns descouvrent le pays, les autres chevalent les voyageurs [LA BOÉTIE, 64]
    Qu'on descouvre toutes les anciennes histoires, qu'on regarde toutes celles de nostre souvenance [ID., 68]
    Elle monta mille fois les degrés D'une grand tour qui descouvroit la plaine [ID., 486]
    Que trente chevaux legers, de part et d'autre, six heures devant que s'aboucher, descouvriroyent la campagne laquelle est en cest endroit raze comme la mer [LANOUE, 557]
    Sa Majesté le tenoit en reputation d'yvroignerie, comme, à la verité, il en est fort descouvert [convaincu] [CARL., VIII, 23]
    Il commencea à s'en descouvrir [de son dessein] à quelques-uns des principaux de la ville [AMYOT, Lyc. 8]
    Valerius habitoit en une maison bastie au pendant du mont Velia, et descouvroit, pour estre en assiette haulte, toute la place [ID., Publ. 18]
    Et que cela fust son desseing, il fut descouvert et averé bien tost après [ID., Timol. 2]
    Cela fut une descouverture de malignité cachée, qui vint à se descouvrir quand elle eut moyen et licence de le faire [ID., Sylla, 64]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et couvrir ; bourguig. decouvar, découvert ; wallon, dihovri, découvrir ; provenç. descobrir, descubrir ; espagn. descubrir ; ital. scoprire.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DÉCOUVRIR. Ajoutez :
    18° Neutralement. On dit que l'acier découvre, lorsque, dans la trempe, il se débarrasse de la pellicule noirâtre dont il s'enveloppe quand on le fait rougir entre les charbons.

découvrir

DÉCOUVRIR. (Il se conjugue comme COUVRIR.) v. tr. Dégarnir de ce qui couvrait. Découvrir un pot, un plat, un panier. Ce malade s'est découvert en s'agitant dans son lit. Découvrir l'os, pour voir s'il n'est pas atteint. Découvrir les racines d'un arbre. Il ne faut pas se découvrir dès les premiers jours du printemps. Avoir la tête découverte, le visage découvert. Voiture découverte. Absolument, La mer découvre, Elle se retire.

SE DÉCOUVRIR signifie particulièrement Ôter son chapeau, en parlant des Hommes. Se découvrir par respect devant quelqu'un.

Il signifie spécialement, en termes d'Escrime, Donner prise à son adversaire, ne pas se mettre bien en garde. Il eut l'imprudence de se découvrir et reçut un coup d'épée dans la poitrine. Prenez garde, vous vous découvrez trop.

Il signifie également, en termes de Guerre, S'exposer aux coups, au danger. Cet officier se découvre imprudemment.

DÉCOUVRIR signifie encore particulièrement Laisser voir, ou laisser trop voir; et, dans cette acception, il ne se dit guère que des Femmes. Une femme qui découvre trop sa gorge. Avoir la poitrine découverte.

Découvrir son jeu, Laisser voir ou montrer ses cartes; et figurément Jouer de manière à faire connaître son jeu.

Il se dit également en parlant d'Affaires, d'entreprises et signifie Donner à connaître ses desseins et les moyens qu'on emploie pour les exécuter.

Il signifie aussi Dégarnir de ce qui mettait à couvert. Ce sens est principalement usité en termes de Guerre. La cavalerie en se retirant risquait de découvrir l'infanterie. Ce corps était trop découvert, aussi a-t-il beaucoup souffert. Découvrir la frontière. Cette place, cette ville est entièrement découverte.

En termes de jeu d'Échecs, Découvrir une pièce, La dégarnir des pièces qui devraient la couvrir, ou la dégager de ce qui l'empêchait d'agir.

Il signifie au figuré Révéler, déclarer, faire connaître ce qu'on tenait ou ce qui était tenu caché, secret. Il m'a découvert son secret. Je n'ai découvert cela à personne. Il vint leur découvrir tout ce qu'il savait du complot. Je ne me suis découvert qu'à lui seul, tous les autres ignorent qui je suis. Je me suis entièrement découvert à lui, et tous mes sentiments, tous mes projets lui sont connus. Vous vous découvrez trop, il eût fallu garder le secret sur tout cela.

Il signifie encore Voir, apercevoir d'un lieu élevé. Du haut de cette montagne, on découvre une vaste étendue de pays.

Il signifie même simplement Commencer d'apercevoir. Quand ils eurent navigué tant de jours, ils découvrirent un cap. On découvrit les vaisseaux de la flotte ennemie. On n'eut pas fait une lieue, qu'on découvrit la tête de la colonne.

Il signifie aussi Trouver ce qui n'était pas connu, ce qui était resté ignoré, caché. Découvrir une mine d'or, d'argent, etc. Découvrir une carrière de marbre, de pierre, de plâtre. Découvrir un trésor. Découvrir une terre nouvelle, un pays inconnu. Découvrir une source, des eaux. Il découvrit une issue secrète. Je crois avoir découvert l'homme qu'il nous faut. On lui découvre tous les jours de nouvelles dettes. Harvey a découvert la circulation du sang. Découvrir la cause d'une maladie. Découvrir un vol, un assassinat.

Fig. et fam., Découvrir le pot aux roses, Découvrir ce qu'il y a de secret dans quelque intrigue.

Fig. et fam., Découvrir saint Pierre pour couvrir saint Paul, Remédier à un inconvénient par un inconvénient pareil.

Il signifie particulièrement Parvenir à connaître ce qui était tenu caché. J'ai découvert son dessein. On a découvert le mystère. J'ai découvert sa manoeuvre. Je découvrirai le coupable. Je parviendrai bien à découvrir la vérité sur tout cela. Découvrir une conspiration, un complot. Découvrir un secret. Au bout de quelque temps, je découvris qu'il me trompait.

découvrir


DÉCOUVRIR, v. a. [Dé-kou-vri; il se conjugue comme couvrir.] 1°. Ôter ce qui couvrait une chôse, ou une persone. Découvrir un pot, un plat, un panier. Découvrir une maison, ôter le couvert, le toit. Découvrir un homme qui est dans son lit, ôter ou déranger la couvertûre qui le couvrait. — Découvrir son jeu, laisser voir ou montrer ses cartes, ou jouer de manière à faire conaître son jeu à l'adversaire. — Au figuré, doner à conaître ses desseins. — Se découvrir, ôter son chapeau, son bonet. = 2°. Parvenir à conaître ce qui était caché. "On a découvert le mystère: J'ai découvert son dessein, sa fourbe, ses sentimens, etc. — 3°. Comencer d'apercevoir. "On découvrit les vaisseaux énemis, la tête de l'armée énemie, etc. — Il se dit, en ce sens, de ce qui n'était pas conu, et qu'on vient à conaître. Découvrir une mine, une carrière de marbre, etc.; une terre nouvelle, un pays inconu, etc. — "On dispute sur celui qui a le premier découvert la circulation du sang.
   On dit, en style proverbial, découvrir le pot aux rôses, ce qu'il y a de secret dans une intrigue.
   Rem. Se découvrir, se dit des persones et des chôses. Pour celles-là, il a un sens actif, et c'est un vrai réciproque. "Il s'est découvert (soi-même.) Pour les chôses, il a un sens passif, et il n'est réciproque que par l'expression. "Tout cela se découvrira peu à peu, c. à. d., sera découvert.
   DÉCOUVRIR, DÉCLARER (synon.) Voyez DÉCLARER.

Synonymes et Contraires

découvrir

verbe découvrir
1.  Enlever ce qui protège.
3.  Commencer à voir au loin.
4.  Être le premier à trouver quelque chose.

découvrir (se)

verbe pronominal découvrir (se)
2.  Trouver en soi ce qu'on ignorait avoir.
3.  Devenir plus clair.
Traductions

découvrir

entdecken, abdecken, enthüllen, offenbaren, herausfindendiscover, uncover, find out, be on to, find, spot, detect, expose, figure outontdekken, onthullen, ontwaren, uitvinden, achter [iets] komen, bekendmaken, ontbloten, verraden, bespeuren, aanborenגילה (פיעל), המציא (הפעיל), חשף (פ'), מצא (פ'), עירה (פיעל), פרע (פ'), מָצָא, הִמְצִיאontdekopdage, afsløre, finde ud afmalkovridescubrir, averiguarscoprire, rinvenire, scoperchiarereperireodkryć, dowiedzieć siędescobrir, desvendar, revelardescoperiupptäcka, komma påανακαλύπτω, ξεσκεπάζωоткрывать, раскрыть, выяснятьيَكْتَشِفُzjistitlöytää, saada selvilleotkriti, saznati発見する발견하다, (…)을 알아내다finne ut, oppdageค้นพบbulmak, keşfetmekphát hiện, tìm ra发现發現 (dekuvʀiʀ)
verbe transitif
1. réussir à connaître découvrir la vérité faire découvrir qqch à qqn
2. trouver découvrir un trésor

découvrir

[dekuvʀiʀ] vt
[+ trésor, formule, complot] → to discover
(= voir, apercevoir) [+ paysages, lieux, endroits, nature] → to discover; [+ corps] → to find, to discover
C'est elle qui a découvert le corps → She was the one who found the body.
faire découvrir → to open up
faire découvrir qch à qn → to introduce sb to sth
(= montrer, dévoiler) → to reveal
(= enlever ce qui couvre ou protège) → to uncover [dekuvʀiʀ]
vpr/réfl
(= enlever sa coiffure) → to take off one's hat
se découvrir devant les dames → to take off one's hat in the presence of ladies
(= se déshabiller) → to take one's clothes off; (en dormant) → to uncover o.s.
vpr/vi [ciel] → to clear
vpr/vt
se découvrir des talents → to find hidden talents
se découvrir une passion pour qch → to discover a passion for sth
Il s'est découvert une passion pour le dessin → He discovered a passion for drawing.