décréditer

(Mot repris de décréditerions)

DÉCRÉDITER

(dé-kré-di-té) v. a.
Faire perdre le crédit. La mauvaise foi décrédite un négociant.
Il y a des personnes fort habiles qui craignent que, si on imposait la dîme sur les rentes de l'hôtel de ville, cela pourrait les décréditer et leur faire du tort [VAUBAN, Dîme, p. 79]
Fig. Faire perdre l'autorité, la considération.
Il vaut mieux décréditer le vice par le mépris [BALZ., liv. VI, lett. 5]
On prétend décréditer la réflexion en l'exprimant par ces odieuses paroles ... [BOSSUET, Or. 5]
Ni que Fra-Paolo qu'il [M. Burnet] a imité acquière le droit de faire croire tout ce qu'il voudra de notre religion, à cause que, sous un froc, il cachait un cœur calviniste, et qu'il travaillait sourdement à décréditer la messe qu'il disait tous les jours [ID., Var. VII, § 110]
Mille fautes qui la décréditent dans une maison dont elle croyait devoir être l'oracle et la directrice [BOURD., Pensées, t. II, p. 463]
Non pour décréditer la piété, à Dieu ne plaise ; mais pour condamner hautement les abus qui s'y peuvent glisser [ID., 5e dim. après la Pentec. Dominic. t. II, p. 462]
Je soupçonne que des gens qui avaient un autre système à débiter ont voulu décréditer les œufs [le système de la génération par des œufs] [VOLT., l'H. aux 40 écus, Mariage.]
En me protestant que, si je faisais le moindre bruit, il me décréditerait à jamais [MARIVAUX, Paysan parv. 6e part. t. III, p. 123, dans POUGENS]
Il est vrai que presque tous les officiers de cette armée en ont été longtemps persuadés [que La Feuillade, assiégeant Turin, avait promis à la duchesse de Bourgogne de respecter la capitale du duc de Savoie, son père] ; mais c'était un de ces bruits populaires qui décréditent le jugement des nouvellistes et qui déshonorent les histoires [VOLT., Louis XIV, 20]
Absolument. L'inconsistance décrédite.
Se décréditer, v. réfl. Perdre le crédit, la considération. Il s'est décrédité par sa mauvaise conduite. Cette maison de commerce se décrédite de jour en jour.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les quelles [propositions] le decrediterent terriblement auprès de ceux de la religion [D'AUB., dans le Dict. de DOCHEZ.]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et crédit.

décréditer

DÉCRÉDITER. v. tr. Priver quelqu'un du crédit financier, commercial. La mauvaise foi décrédite un négociant.

Il signifie au figuré Priver quelqu'un de la considération, de l'autorité, de l'estime, de la confiance dont il jouissait. Cette action, ce procédé l'a étrangement décrédité. Par extension, Cette opinion se décrédite, commence à se décréditer.