dédite

dédite

n.f.
En Suisse, dédit.

DÉDITE

(dé-di-t') s. f.
Renonciation à quelque engagement.
L'État peut redevenir propriétaire de cette exploitation [monopole des allumettes chimiques] à l'époque de la dédite quinquennale [, Journ. offic. 29 juillet 1875, p. 6019, 2e col.]

ÉTYMOLOGIE

  • Autre forme de dédit. Dedicte est dans Montaigne, III, 261.