déduction

(Mot repris de déductions)

déduction

n.f.
1. Action de retrancher une somme d'un total à payer : L'acompte viendra en déduction du montant des travaux réduction, soustraction
2. Action de tirer la conséquence de qqch ; conséquence ainsi déduite : Quelles déductions pouvons-nous tirer de son revirement ? conclusion

DÉDUCTION

(dé-du-ksion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
Soustraction, retranchement. Faire, demander une déduction. Il redoit tant, déduction faite des à-compte qu'il a payés.
Récit détaillé, exposition minutieuse. Faire une longue déduction de ses plaintes.
Terme didactique. Conséquence tirée d'un raisonnement. Une déduction claire. Une déduction fausse. Sorte de synthèse où l'on va de la cause aux effets, du principe aux conséquences, du général au particulier (voy. SYNTHÈSE), par une suite de propositions dépendant les unes des autres, qui s'enchaînent et se soutiennent mutuellement. La déduction est opposée à l'induction.
Terme de musique. Suite, dans le plain-chant, de notes montant diatoniquement ou par degrés conjoints.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Si comme il est dit devant en la deduction de la quarte raison [ORESME, Eth. 163]
  • XVe s.
    Sur et en deducion et rabat de la somme de six mille nobles d'or, cent marcs d'argent [, Bibl. des Chartes, 4e série, t. IV, p. 86]
  • XVIe s.
    Les deductions [récits] des exploits où ils se sont trouvez en personne [MONT., I, 58]
    C'est [le livre de Tacite] plustost un jugement que deduction d'histoire ; il y a plus de preceptes que de contes ; ce n'est pas un livre à lire, c'est un livre à estudier et apprendre [ID., IV, 61]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. deductio ; espagn. deduccion ; ital. deduzione ; du latin deductionem, de deducere (voy. DÉDUIRE).

déduction

DÉDUCTION. n. f. Action de soustraire une somme d'une autre. On lui a payé tant en déduction du principal. La succession, déduction faite des dettes et legs, monte à cent mille francs.

Il signifie également, surtout en termes didactiques, Action de tirer une conséquence, d'inférer une chose d'une autre. Cette déduction n'est pas exacte. Une suite de déductions.

Par extension, il se dit, en termes de Logique, du Procédé par lequel on va de la cause aux effets, du principe aux conséquences, du général au particulier. Le syllogisme est la principale forme de déduction. La déduction est opposée à l'induction.

deduction

Deduction et rabat d'une somme, Deductio.

Qu'il n'y eust aucune deduction, Ne qua deductio fieret.

déduction


DÉDUCTION, s. f. DÉDUIRE, v. act. [Déduk-cion; dui-re; 1re é fer. 2e lon. au 2d.] Déduire, rabatre, soustraire. Déduction, soustraction. "Il en faut déduire les frais. "On lui a tant payé, en déduction du principal.
   Rem. DÉDUIRE et DÉDUCTION ont un aûtre sens, ou ils sont moins usités aujourd'hui qu' aûtrefois. Faire l'énumération, détailler par le discours. "Déduire son fait, ses raisons; faire une longue déduction de ses raisons. Acad. Elle les met sans remarque. "Pour déduire par ordre les Mystères qui sont compris dans ce mot évangélique. Boss. "Les Cardinaux chargés d'examiner le livre du Docteur, en ayant fait la deduction (le raport,) Sa Sainteté prononça la sentence. Vie de S. Bonav. — On les employait même pour narrer, narration. "Il nous a déduit (ou, nous a fait une déduction agréable de) tout ce qui s'est passé dans cette fête. Trév. "Les affaires de Sicile donnent lieu à diverses autres expéditions, qui sont déduites (dans Thucidide) dans le même caractère, (c. à. d. d'une manière grande, noble et forte.) Père Rapin. Il est encôre plus vieux en ce sens.

Synonymes et Contraires

déduction

nom féminin déduction
1.  Action de soustraire une somme.
2.  Action de déduire par raisonnement.
Traductions

déduction

deduction, inferenceהסקה (נ), הפחתה (נ), ניכוי (ז), קיזוז (ז), הַפְחָתָה, הַסָּקָה, נִכּוּי, קִזּוּזafleiding, belastingaftrek, conclusie, deductie, gevolgtrekking, korting, minderingDeduktiondeduzione, detrazione, illazioneприспадане扣除fradragvähennys공제avdragหัก (dedyksjɔ̃)
nom féminin
1. fait d'enlever une partie d'une somme bénéficier d'une déduction d'impôts
2. raisonnement à partir de qqch faire une déduction

déduction

[dedyksjɔ̃] nf
[argent] → deduction
déduction faite de qch → after deducting sth
(= raisonnement) → deduction, inference