défectueux, euse

DÉFECTUEUX, EUSE

(dé-fè-ktu-eû, eû-z') adj.
Qui est entaché de quelque imperfection. Phrase défectueuse, phrase où il y a des fautes. Vers défectueux, vers mal fait.
Il sera temps de vous fâcher, si ma preuve vous paraît défectueuse [BOSSUET, Var. 5e avert. § 2]
Le grand artifice de l'esprit de ténèbres est de nous inspirer cette pénitence défectueuse [BOURD., Exhort. sur la trahison de Judas]
La vérité qui nous reprend et qui nous fait voir en nous-mêmes ce qu'il y a de défectueux et de vicieux [ID., 4e Dim. après Pâq. Dominic. t. II, p. 126]
Ce livre très défectueux [l'Esprit des lois] est plein de choses admirables dont on a fait de détestables copies [VOLT., Dial. XXIV, 1]
Le corps d'Anacréon est bien modelé ; le bras qui tient la coupe, fin de touche, quoique défectueux de dessin [DIDER., Salon de 1767, Œuvres, t. XV, p. 25, dans POUGENS]
Qui manque des formalités requises. Acte défectueux.
Terme de grammaire. Se dit, en parlant d'un verbe qui n'a pas tous ses temps, tous ses modes ou toutes ses personnes. Les grammairiens s'accordent aujourd'hui pour ôter ce sens à défectueux et pour l'attribuer exclusivement à défectif.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Quand vous aimez aucune chose Vile en soi et defectueuse, Vous voulez son defaut couvrir [R. DE LOUENS, dans le Dict. de DOCHEZ.]
  • XVe s.
    Tu vois les royaumes et diverses regions souffrir sous princes defectueux [G. CHASTELLAIN, dans le Dict. de DOCHEZ.]
  • XVIe s.
    Son devin avoit trouvé, en sacrifiant, le foye defectueux de l'hostie immolée [AMYOT, Pyrrh. 70]
    Qu'il puisse rendre son œuvre de tout poinct accomplie, et non defectueuse de plusieurs choses y necessaires [ID., Démosth. II]
    La doctrine sans nature est defectueuse [ID., Comm. nourrir les enfants, 4]
    Les fantaisies que vous avez que vostre condition est defectueuse et imparfaite [LANOUE, 152]
    Voiant donc en mesme temps les Suisses deffectueux [faisant défection], le reste divisé [D'AUB., Hist. III, 65]
    Ces millors mauldissoient l'intemperature de leur climat d'estre si deffectueuse en telles raretez [CARLOIX, III, 28]
    Tout estant exactement fourny ailleurs de filet et d'aiguille pour maintenir son estre, il est mescreable que nous soyons seuls produicts en estat defectueux et indigent, et en estat qui ne se puisse maintenir sans secours estrangier [MONT., I, 258]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, difautieûs ; provenç. defectuos ; espagn. defectuoso ; ital. difettuoso ; du latin defectus, manque, de deficere (voy. DÉFECTIF).