défensable

DÉFENSABLE

(dé-fan-sa-bl') adj.
Terme d'eaux et forêts. Qui est en état de défensabilité.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Des engins des poissons deffensables [qu'il est défendu de pêcher] en a cil Guerins les amendes [, Liv. des mét. p. 14]
    Ja nel garra [protégera] ne clef ne serre, Ne mur ne fossé deffensable [qui est de défense] [, Ren. 9943]
  • XVe s.
    Armés, et portant espée ou bastons defensables [FROISS., II, III, 36]
    Le lieu n'est pas defensable, car la motte est de main d'homme faite et petite [COMM., 12]
  • XVIe s.
    L'homme s'oublie ès choses qu'il doit tenir pour les plus defensables [prohibées] [DESPER., Contes, XCII]
    Des manieres de fortifier les places, très utiles pour leur petit coust, et non moins defensables que celles tant superbes que les ingenieurs avoyent auparavant inventées [LANOUE, 336]
    Terres qui sont aux issues des villes, bourgs et villages, ne sont defensables [interdites au libre parcours et vaine pâture], si elles ne sont bouchées [LOYSEL, 241]
    Bois defensables [DU CANGE, defensa.]

ÉTYMOLOGIE

  • Défense.