défiguré, ée

DÉFIGURÉ, ÉE

(dé-fi-gu-ré, rée) part. passé.
Dont la forme est altérée. Visage défiguré.
Alors qu'une autre vieille assez défigurée, L'ayant de près au nez longtemps considérée [MOL., l'Étour. V, 14]
Ce héros expiré N'a laissé dans mes bras qu'un corps défiguré [RAC., Phèd. V, 6]
La mort dans les regards, pâle, défigurée [VOLT., Tancr. V, 1]
Eh bien, mon frère ; eh bien ! m'en a-t-on fait le guide ? Et frappé de terreur, confus, défiguré... [GILB., Mort d'Abel, ch. VIII]
Il avait un très beau front, de grands yeux bleus remplis de douceur, un nez bien formé, mais le bas du visage désagréable, trop souvent défiguré par un rire fréquent qui ne partait que des lèvres [VOLT., Charles XII, VIII]
Fig. La vérité est souvent défigurée.