défiguration

DÉFIGURATION

(dé-fi-gu-ra-sion) s. f.
Action de défigurer ; état de ce qui est défiguré.
La défiguration des corps et des visages, aggravée encore, depuis l'accident, par le travail de la décomposition..., ne permettait d'obtenir que des images informes... [, Extr. du Mémorial de la Loire, dans Journ. offic. 11 fév. 1876, p. 1162, 3e col.]
Fig.
Le scandale qui résultait pour les faibles d'une semblable défiguration de la religion [ALEX. VINET, dans EUG. RAMBERT, Alex. Vinet, Hist. de sa vie et de ses ouvrages, 2e éd. Lausanne, 1875]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les chirurgiens ayant veues les playes ou blessures de tel navré, afferment et declarent le peril où il est constitué, soit de mort, deffiguration, affoleure ou autre debilitation [, Coust. gener. t. II, p. 1944]

ÉTYMOLOGIE

  • Défigurer. Ce néologisme est le pendant du défigurement de Mme de Sévigné, autre néologisme, vieux de deux cents ans.
Traductions

défiguration

disfigurement

défiguration

(het) verminken