défleurir

(Mot repris de défleurirait)

DÉFLEURIR

(dé-fleu-rir)
V. n. Perdre ses fleurs. Les lilas fleurissent et défleurissent promptement.
V. a. Abattre les fleurs. La grèle a défleuri tous les arbres fruitiers. Défleurir les champs. Ôter le velouté de certa ns fruits en les touchant. En cueillant ces pêches prenez garde de les défleurir. Fig. Détruire la fleur, la fratcheur d'une chose.
Se défleurir, v. réfl. Perdre ses fleurs ou sa fleur.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Tout ainsi qu'elle [la rose] defleurit Fanie en une matinée, Ainsi nostre age se flestrit [RONS., 511]
    Où tu es, la maladie Ne defleure la santé [ID., 536]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et fleurir.

défleurir

DÉFLEURIR. v. intr. Perdre ses fleurs. Quand la vigne vint à défleurir.

Il est aussi verbe transitif et signifie Dépouiller de ses fleurs. La gelée et le mauvais vent ont défleuri tous les abricotiers.

Il signifie encore Dépouiller un fruit de son velouté. Vous touchez ces prunes, vous les défleurissez.

défleurir


DÉFLEURIR, v. a. [Dé-fleu-ri; 1re é fer.] Faire tomber la fleur qui était aux arbres. Le vent et la gelée ont défleuri ces arbres. — V. n. Quand la vigne vient à défleurir.
   Nos prés sont défleuris;
   De plantes infertiles
   Nos sillons sont remplis.
       Gresset.
  Son règne à ses peuples chéris,
  Sera ce qu'aux champs défleuris
  Est l'eau que le Ciel leur envoie.
      Rousseau.
"Je ne puis soutenir la vûe de vos tiges défleuries. Reyrac.
   Comme il y a des fruits, qui ont sur leur peau une poussière qu'on apelle fleur, les défleurir, c'est leur ôter cette fleur, en les touchant sans précaution. "Vous touchez ces prunes, vous les défleurissez.

Traductions

défleurir

sfiorire