défroqué, ée

DÉFROQUÉ, ÉE

(dé-fro-ké, kée) part. passé.
Qui n'a plus son froc. Moine défroqué. Fig. et en mauvaise part, prêtre défroqué, prêtre qui a renoncé à l'état ecclésiastique, qui ne l'exerce plus. C'est un prêtre défroqué. Substantivement.
Bon, répond mon défroqué, mettez-les [un gigot et un chapon] à la broche [SAINT-SIMON, 100, 63]