dégarni, ie

DÉGARNI, IE

(dé-gar-ni, nie) part. passé de dégarnir
Une table dégarnie. Un pays dégarni de troupes. Une tête dégarnie de cheveux.
Il me reçut les larmes aux yeux, que sa joie de me revoir ou le chagrin de me recevoir dans une salle dégarnie pouvait également faire couler [MARIVAUX, Pays. parv. t. IV, 7e part. p. 41, dans POUGENS]