dégingandé, ée

DÉGINGANDÉ, ÉE

(dé-jin-gan-dé, dée) part. passé.
Qui a quelque chose comme disloqué dans sa démarche, dans son attitude, dans sa contenance. Cette femme est toute dégingandée.
Jamais personne si peu soigneuse d'elle-même [que la duchesse de Lorge], si dégingandée, coiffure de travers, habits qui traînaient d'un côté [SAINT-SIMON, 357, 210]
Par extension.
L'habit dégingandé de galérien [SÉV., 427]
Fig. Esprit dégingandé. Style dégingandé. Pièce dégingandée.
Avec la tristesse de voir notre commerce [correspondance] dégingandé [SÉV., 213]
Je vous prie de ne pas croire que j'aie fait Tancrède comme on le joue à Paris ; les comédiens m'ont cassé bras et jambes ; vous verrez que la pièce n'est pas si dégingandée [VOLT., dans LAVEAUX]
C'est un terme familier.