dégoûter

(Mot repris de dégoûtiez)

dégoûter

v.t.
1. Inspirer du dégoût, de la répugnance ou de l'aversion à : La mayonnaise le dégoûte écœurer ; allécher révolter ; charmer
2. Ôter l'envie de : Ses exigences sont à vous dégoûter de lui rendre service décourager, rebuter ; encourager, stimuler
Remarque: Ne pas confondre avec dégoutter.

DÉGOÛTER

(dé-goû-té, ou long) v. a.
Ôter l'appétit. La vue de ce mets m'a dégoûté. Inspirer de la répugnance pour un aliment. Ils m'ont dégoûté du poisson à force de m'en faire manger.
Fig. Inspirer de l'éloignement, donner de l'aversion.
Ce pompeux appareil où sans cesse il ajoute Recule chaque jour un nœud qui le dégoûte [CORN., Tite et B. I, 1]
Savez-vous ce qu'a fait votre frère ? il ne quitte pas la demoiselle.... il lui fait tourner la tête, il la dégoûte d'un parti proportionné [SÉV., 384]
Il y a assez d'injustice et de perfidie dans le procédé des hommes, assez d'inégalité et de bizarrerie dans leurs humeurs incommodes et contrariantes ; c'en est assez sans doute pour vous dégoûter ; hé ! ditesvous, je n'en suis que trop dégoûté [du monde] ; tout me dégoûte en effet, mais rien ne me touche ; le monde me déplaît, mais Dieu ne me plaît pas pour cela [BOSSUET, la Vallière.]
Les artifices de Protésilas me dégoûtèrent de Philoclès [FÉN., Tél. XII]
Votre fierté est si ridicule qu'elle me dégoûte de la mienne [MARIVAUX, Préj. vaincu, sc. 9]
Ôter l'envie de....
On avait de la peine à dégoûter les gentilshommes de voler sur les grands chemins [RAYNAL, Hist. phil. I, Introduction]
Fatiguer, ennuyer. La prolixité dégoûte le lecteur.
L'on voit des gens qui dans les conversations.... vous dégoûtent par leurs ridicules expressions [LA BRUY., V]
Se dégoûter, v. réfl. Prendre du dégoût.
D'une vertu sauvage on craint un dur empire ; Souvent on s'en dégoûte au moment qu'on l'admire [CORN., Othon, III, 3]
Ne te dégoûte point surtout des paraboles, Quel qu'en soit le projet, Et ne les prends jamais pour des contes frivoles Qu'on forme sans sujet [ID., Imitation, I, 5]
J'ai quelques infirmités sur mon corps qui pourraient la dégoûter. - Cela n'est rien, une honnête femme ne se dégoûte jamais de son mari [MOL., Mar. forcé, sc. 14]
Comme les hommes ne se dégoûtent pas du vice, il ne faut pas aussi se lasser de le leur reprocher [LA BRUY., Caract. préface]
Si les hommes se délassent quelquefois d'une vertu par une autre vertu, ils se dégoûtent plus facilement du vice par un autre vice [ID., XI]
Tandis que tant d'autres [prêtres].... se dégoûtent de leurs fonctions [MASS., Disc. syn. Observ. des stat. et des ordonn. du dioc.]
Absolument. On se dégoûte, on s'ennuie.
Renoncer à ce qu'on avait pris, commencé avec goût, perdre l'envie de....
Le choc fut terrible ; tout fut reconquis une quatrième fois, et tout fut perdu de même ; plus ardents que leurs anciens pour commencer, ils [de jeunes soldats] se dégoûtèrent plus tôt et revinrent en fuyant sur les vieux bataillons qui les soutinrent [SÉGUR, Hist. de Nap. IX, 2]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Je ne me puis degouster De hanter Ces bons cerveaux de taverne [BASSELIN, XXIX.]
  • XVIe s.
    Je suis desgousté de la nouvelleté [MONT., I, 121]
    Le degousté charge la fadeur au vin ; l'alteré, la friandise [ID., II, 373]

ÉTYMOLOGIE

  • Dégoût ; bourguig. dég-ótai.

dégoûter

DÉGOÛTER. v. tr. Priver d'appétit. Si vous lui donnez tant à manger, vous le dégoûterez.

Il signifie plus souvent Inspirer de la répugnance pour quelque aliment. Ils m'ont dégoûté du poisson, à force de m'en faire manger. Je ne tardai pas à me dégoûter de ce mets, de cette boisson.

Il signifie au figuré Inspirer de l'aversion pour une personne, pour une chose; faire qu'on cesse de trouver une personne, une chose à son gré. Il voulait acquérir cette maison, mais le prix l'en a dégoûté. Cela est bien fait pour dégoûter du métier, ou, absolument, pour dégoûter. Il est dégoûté de l'étude, de la chasse, de la campagne.

Faire le dégoûté signifie, au propre et au figuré, Faire le difficile, le délicat.

Synonymes et Contraires

dégoûter

verbe dégoûter
1.  Inspirer de la répugnance.
Traductions

dégoûter

disgust, put off, repel, revolt, sickenגעל (פ'), הבחיל (הפעיל), הגעיל (הפעיל), החליא (הפעיל), המאיס (הפעיל), נמאס (נפעל), הִבְחִיל, הִגְעִיל, גָּעַל, הִמְאִיסafstoten, doen walgen (van)degoutierenαηδιάζωdisgustare, nauseare (degute)
verbe transitif
1. ne pas donner envie La viande rouge me dégoûte.
2. ne pas plaire à qqn Son hypocrisie me dégoûte.
3. enlever l'envie à qqn Cela l'a dégoûté de faire de la politique.

dégoûter

[degute] vt
(physiquement) → to disgust
cela me dégoûte → I find it disgusting, it disgusts me
dégoûter qn de qch → to put sb off sth
Ça m'a dégoûté de la viande → That put me off meat.
(moralement) → to disgust
Ce genre de comportement me dégoûte → That kind of behaviour disgusts me., That kind of behaviour makes me sick.
dégoûter qn de qch → to put sb off sth
Ça m'a dégoûté des hommes → That put me off men. [degute] vpr/vi
se dégoûter de → to get sick of, to become sick of