dégorger

(Mot repris de dégorgèrent)

dégorger

v.t.
Débarrasser de ce qui obstrue : Dégorger une canalisation déboucher, désengorger ; engorger
v.i.
1. Répandre son contenu liquide : L'égout dégorge dans la rivière se déverser, s'écouler
2. Perdre dans l'eau de lavage une partie de sa teinture, en parlant d'un tissu déteindre
Faire dégorger un poisson, de la viande,
les faire tremper pour les débarrasser du sang, des impuretés, des odeurs.
Faire dégorger des légumes,
les saler avant leur préparation, afin qu'ils rendent leur eau.

dégorger

(degɔʀʒe)
verbe transitif
1. faire sortir canalisations qui dégorgent un liquide noirâtre
2. enlever ce qui gêne ou bouche dégorger un évier bouché

dégorger


verbe intransitif
1. faire couler, répandre La fosse dégorge dans le champ.
2. perdre sa teinture dans l'eau de lavage Cette veste rouge a bien dégorgé.
3. cuisine
lui faire perdre l'eau qu'il contient faire dégorger des concombresdu poisson

DÉGORGER

(dé-gor-jé. Le g prend un e quand il est suivi d'un a ou d'un o : nous dégorgeons ; je dégorgeais) v. a.
Dégorger, rendre gorge, revomir. Polyphème dégorgeait en dormant les débris des malheureux qu'il avait dévorés.
Il ne lui fut plus possible [à une femelle d'oiseau] d'aller prendre sa nourriture comme auparavant ; mais le mâle, toujours officieux et toujours empressé, allait la prendre pour elle et la lui dégorger dans le bec [BONNET, Contempl. nat. XIe part. ch. 3, note 2]
Terme de couture. Dégorger une chemise de femme, couper l'étoffe d'une chemise pour laisser passer la tête et dégager le cou.
Déboucher un canal, débarrasser un passage obstrué. Dégorger un tuyau, une gouttière, un égout.
Terme d'arts. Dépouiller, nettoyer une chose des substances étrangères qu'elle contient. Dégorger du cuir. Dégorger de la laine ou de la soie, les laver dans l'eau de rivière, après les avoir fait cuire dans divers ingrédients. Dégorger du poisson, le mettre dans de l'eau pure pour lui faire perdre le mauvais goût qu'il a contracté dans de l'eau fangeuse Fig. et familièrement, se débarrasser comme par dégorgement.
Il faut laisser les Velches dégorger leur Roméo et leur Juliette [VOLT., Lett. d'Argental, 21 sept. 1772]
J'élève un acteur de province qui a de la figure, de la noblesse et de l'âme ; quand je lui aurai fait dégorger le ton provincial, je vous l'enverrai [ID., Lett. d'Argental, 20 juin 1767]
Terme de vétérinaire. Dégorger un cheval, le promener pour lui faire dissiper quelque engorgement.
V. n. Se répandre, déborder. Si l'égout vient à dégorger, il infectera le voisinage.
Se dégorger, v. réfl. Se désobstruer, se déboucher.
Épancher ses eaux.
Des rivières qui, cherchant à se dégorger dans l'Océan, trouvent leur embouchure fermée par des sables que le mouvement de la mer y a poussés durant la saison sèche [RAYNAL, Hist. phil. IV, 4]
Des torrents larges et profonds comme des mers se dégorgent des détroits de Baffin [BERN. DE ST-P., Harm. liv. I, Tabl. général.]
Avec ellipse du pronom se. Les ravines d'eau ont fait dégorger cet étang.
Quand le Tigre, effrayé, de ses grottes profondes Jusqu'aux monts d'alentour fit dégorger ses ondes [ROTROU, Bélis. V, 5]
Épancher ce qui est comparé à de l'eau, à un liquide.
J'évite d'être repoussé à une porte par la foule innombrable de clients et de courtisans dont la maison d'un ministre se dégorge [LA BRUY., IX.]
Ne troublez pas le Dieu qui me met en fureur ; Je sens qu'en tons heureux ma verve se dégorge [REGNARD, Folies amour. II, 7]
Se débarrasser de substances étrangères, de la bourbe. La laine se dégorge dans l'eau de rivière. Donnez à ces poissons le temps de se dégorger. Avec ellipse du pronom se. Faire dégorger des sangsues, leur faire rendre le sang qu'elles ont pris. Faire dégorger du poisson, le mettre dans l'eau claire pour qu'il perde le goût de marée ou de bourbe.
10° Cesser d'être engorgé, enflé. Les jambes de ce malade commencent à se dégorger.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Le duc avoit aucun murmurement en cueur qui point ne degorgeoit [G. CHASTELLAIN, dans le Dict. de DOCHEZ.]
  • XVIe s.
    Elle se fasche et se desgorge contre Dieu et son mari, à cause qu'elle est contrainte d'espandre le sang de son fils [CALV., Instit. 1064]
    Ceux qui desgorgent des resveries si monstrueuses [ID., ib. 1108]
    Nos pedantes vont pillotant la science dans les livres et ne la logent qu'au bout de leurs levres pour la degorger seulement et mettre au vent [MONT., I, 143]
    Ayant desgorgé une bottelée de paragraphes [ID., IV, 174]
    Il faut garder les sangsues environ un mois et plus, à fin qu'elles se desgorgent de leur boue et ordure.... et qui les appliqueroit sans estre desgorgées, elles, etc.... il les convient faire desgorger et vomir leur ordure auparavant que les appliquer [PARÉ, XV, 69]
    Les rossignols gringottent et desgorgent ainsi que peut faire le plus parfait chantre du monde [ID., Animaux, 19]
    Que dirai plus ? grandes tours submergées, Cachées sont sous les eaux desgorgées [MAROT, IV, 27]
    Et [Io] s'efforçant lamenter, de sa gorge Un cri de vache et mugissant desgorge [ID., IV, 47]
    Mais cependant Venus, de deuil attainte, Desgorge ainsi à Neptune sa plainte [DU BELLAY, IV, 37, verso.]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et gorge.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DÉGORGER. Ajoutez :
    11° Terme d'artillerie. Percer à l'aide du dégorgeoir le sachet qui renferme la charge de poudre d'un canon.

dégorger

DÉGORGER. v. tr. Rendre son trop-plein. Si cet égout vient à se dégorger, ou, elliptiquement, à dégorger, il infectera le voisinage. Les ravines ont fait dégorger cet étang. Ce tuyau va se dégorger dans ce bassin. Spécialement, Faire dégorger des sangsues, Leur faire rendre le sang qu'elles ont sucé. Des sangsues dégorgées.

Il signifie aussi Débarrasser un passage de ce qui l'obstrue. Il faudrait dégorger cet évier, cet égout. Un tuyau qui se dégorge, après avoir été longtemps bouché.

Il signifie, en termes d'Arts, Débarrasser des matières superflues ou étrangères. Dégorger du cuir, Le plonger dans l'eau courante pour en ôter les malpropretés.

Faire dégorger des laines, Les fouler à l'eau claire pour les débarrasser du savon, de la terre, etc.

Faire dégorger des cervelles, des ris de veau, Les plonger dans l'eau pour les débarrasser du sang. Faire dégorger du poisson, Le plonger dans l'eau claire pour qu'il perde le goût de la marée ou de la bourbe.

Synonymes et Contraires

dégorger

verbe dégorger
Déverser son propre contenu.
Traductions

dégorger

disgorge, overflow

dégorger

[degɔʀʒe]
vi
(CUISINE) faire dégorger → to leave to sweat
(aussi se dégorger) [rivière] dégorger dans → to flow into
vt → to disgorge