dégorgeoir

DÉGORGEOIR

(dé-gor-joir) s. m.
Issue par où quelque chose dégorge.
Vous a-t-on ouvert ces portes de la mort, et en avez-vous vu les dégorgeoirs ténébreux ? [BERN. DE ST-P., Études, IV, Livre de Job.]
Instrument dont le serrurier se sert pour vider les mortaises. Instrument pour tordre la laine. Fil de fer qui sert à nettoyer la lumière des canons.
Magasin fermé où l'on dépose les cabosses ou graines du cacaoyer pour les débarrasser de la substance visqueuse qui les entoure.

ÉTYMOLOGIE

  • Dégorger.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DÉGORGEOIR. Ajoutez :
    Tige en fer pointue qu'on introduit dans le canal de la lumière de certains canons pour le nettoyer et pour percer le sachet qui renferme la charge de poudre.