déguiser

(Mot repris de déguisent)

déguiser

v.t. [ de guise, manière d'être ]
1. Habiller qqn d'une façon qui le fasse ressembler à qqn d'autre : Elle le déguise en prince oriental travestir
2. Fig. Dissimuler sous un aspect trompeur : Il déguise ses intentions camoufler, masquer contrefaire

se déguiser

v.pr.
Se vêtir de manière à ressembler à qqn d'autre : Elle s'est déguisée en marquise.

DÉGUISER

(dé-ghi-zé) v. a.
Changer la guise, habiller de manière qu'il soit difficile de reconnaître. Déguiser des enfants. Changer les traits.
Le rouge les vieillit et les déguise [LA BRUY., III]
Par extension. Déguiser sa voix, la changer pour qu'on ne la reconnaisse pas. Déguiser son écriture, ne pas user des mêmes caractères que ceux dont on a coutume d'user.
Il en aurait fait, en déguisant son écriture, une douzaine de copies, qu'il aurait adressées aux comédiens, aux mousquetaires, aux auteurs mécontents [MARMONTEL, Mém. liv. VI]
Déguiser son nom, se cacher sous un pseudonyme. Déguiser une viande, déguiser des œufs, les accommoder de ma nière qu'on ne reconnaisse pas ce que c'est.
Fig. Cacher une chose sous des apparences trompeuses.
Les faux honnêtes gens sont ceux qui déguisent leurs défauts aux autres et à eux-mêmes ; les vrais honnêtes gens sont ceux qui les connaissent parfaitement et les confessent [LA ROCHEF., Réflex. mor. 202]
Il paraissait avec une gravité stoïque et avec l'air d'un homme de bien, pour mieux déguiser sa perfidie [PERROT D'ABLANCOURT, Tac. Annal. liv. I, dans RICHELET]
Il fallait, pour y réussir, savoir déguiser ses passions [FLÉCH., M. de Mont.]
Il déguise ou il exagère les faits [LA BRUY., XIV]
Et, sous un front serein déguisant mes alarmes, Il fallait bien souvent me priver de mes larmes [RAC., Phèd. IV, 6]
Ne prétendaistu point par tes fausses couleurs Déguiser un amour qui te retient ailleurs ? [ID., Baj. V, 4]
Quiconque ne sait pas dévorer un affront Ni de fausses couleurs se déguiser le front.... [ID., Esth. IV, 1]
Seigneur, je ne vous puis déguiser ma surprise [ID., Mithr. III, 1]
Seigneur, je ne vous puis déguiser mon erreur [ID., Brit. II, 3]
Ils ne se servent de la pensée que pour autoriser leurs injustices, et n'emploient les paroles que pour déguiser leurs pensées [VOLT., Dial. XI]
Absolument. Dissimuler.
Ce n'est plus avec vous qu'il faut que je déguise [CORN., Héracl. II, 3]
Que sens-tu ? dis-le-moi ; parle sans déguiser [LA FONT., Fabl. VII, 7]
Présenter une chose autrement qu'elle n'est.
Je ne puis déguiser que j'ai peine à vous suivre [CORN., Polyeucte, II, 6]
À ne rien déguiser, Seigneur, ceux de sa suite en ont su mal user [ID., Sertor. IV, 3]
Vous déguisez en vain une chose trop claire [ID., Hor. I, 3]
Les ministres qui leur déguisaient la vérité [BOSSUET, Hist. III, 3]
Ils suppriment quelques noms pour déguiser l'histoire ou pour détourner les applications [LA BRUY., V]
J'irai, bien plus content et de vous et de moi, Détromper son amour d'une feinte forcée, Que je n'allais tantôt déguiser ma pensée [RAC., Baj. III, 4]
S'il faut ne te rien déguiser, Mon innocence enfin commence à me peser [ID., Androm. III, 1]
Je déguisai partout ma naissance et mon nom [VOLT., Œdipe, IV, 1]
Se déguiser, déguiser à soi-même, cacher à soi-même quelque chose. Il s'est déguisé ses torts en cette affaire.
Je fais cette remarque en réponse à ce qu'a dit Moreau de Mautour, qui, pour soutenir son opinion, se déguise à lui-même les faits [ST-FOIX, Ess. Paris, Œuvres, t. V, p. 239, dans POUGENS]
Se déguiser, v. réfl. S'habiller de manière à n'être pas reconnu. Se déguiser en marquis, en nécromancien.
Le roi d'Israël se déguisa, avant que de donner la bataille [SACI, Bible, Rois, III, 22, 30]
Prendre un faux nom.
Le cardinal Bellarmin n'a point fait paraître plus de soumission ou de déférence que les autres pour le décret du concile [de Trente, qui interdisait les pseudonymes], lorsqu'il se déguisa sous le faux nom de Matheus Tortus contre le roi de la Grande-Bretagne, [, Auteurs déguisés, p. 74]
Fig. Cacher ce qu'on pense, ce qu'on sent.
Ce n'est point avec toi que mon cœur se déguise [RAC., Andr. IV, 1]
Il se déguise en vain, je lis sur son visage Des fiers Domitius l'humeur triste et sauvage [ID., Brit. I, 1]
Qui peut se déguiser pourrait trahir sa foi [VOLT., Alz. I, 5]
C'est trop me déguiser sous l'éclat qui t'abuse [DELAV., Paria, I, 2]
Se déguiser à soi-même, se faire illusion sur ses torts, ses faiblesses.
Nous sommes si accoutumés à nous déguiser aux autres qu'à la fin nous nous déguisons à nous-mêmes [LAROCHEF., Réfl. 119]
On ne peut plus se déguiser à soi-même [MASS., Carême, J. de Pâq.]
Être déguisé.
La vérité ne peut se déguiser aisément Mais un feu mal éteint ne peut se déguiser [CORN., Perthar. II, 3]

SYNONYME

  • DÉGUISER, TRAVESTIR, MASQUER. Déguiser. c'est changer la guise, la façon, la manière d'être. Travestir, c'est vêtir de travers. Masquer, c'est couvrir le visage d'un masque. De cette façon la nuance de ces trois mots est marquée : se déguiser, c'est plus que se masquer, puisque le masque ne couvre que le visage, tandis que le déguisement couvre le corps entier. Se travestir, c'est prendre un vêtement qui ne vous convient pas, et dans ce mot il n'entre aucune idée de cacher le corps sous un déguisement ou le visage sous un masque.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Pur ço cumandad Jeroboam à la reïne, que ele de sa vesture se deguisast [, Rois, 291]
    E li reis se desguisad, e od dous cumpaignuns i alad [, ib. 109]
    Lors liad li prophetes son chief et desguisad sei de puldre [, ib. 328]
  • XIIIe s.
    Ainsinc Fortune se desguise [, la Rose, 6157]
    N'onc si desguisée maison Ne vit, ce croi, onques mès hon [, ib. 6121]
    Il s'en feroit boen desguisier, Et vestir robe senz coleur [RUTEB., II, 76]
    Li jugement se desguisent en moult de manieres de le [la] cort laie à cix de la crestienté [BEAUMANOIR, LXVII, 27]
  • XIVe s.
    N'est-ce pas chose plus honourable Que tu voies devant ta table Tes chevaliers, tes escuiers Vestis ensamble en ordenance à la bonne guise de France, Que ce qu'il soient en tel guise Que chascun ainsi se desguise ? [MACHAULT, p. 120]
  • XVe s.
    Grand plenté de mets et d'entremets si estranges et si desguisés qu'on ne les pourroit deviser [FROISS., I, I, 31]
    Prince qui veult que le bon temps reviengne, Les trois estas en bonnes meurs repringne, Et que nul seul des trois ne se desguise [E. DESCH., Souffrance du peuple.]
  • XVIe s.
    Il n'y a aulcune apparence que par haine, faveur ou vanité, il ayt desguisé les choses [MONT., II, 112]
    Il se desguisa en habit de femme, et dansa en tel habit [AMYOT, Flamin. 33]
    Ils desguisent la cessation ou surseance de l'execution de leur mauvaise voulunté par le sainct nom de justice ou d'amitié [ID., Pyrrhus, 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et guise ; provenç. desguisar.

déguiser

DÉGUISER. v. tr. Travestir une personne de telle sorte qu'il soit difficile de la reconnaître. On le déguisa en femme. Une fausse barbe déguise bien un homme. Se déguiser en Pierrot. Par extension, Déguiser sa voix, son écriture.

Il signifie au figuré Cacher quelque chose sous des apparences trompeuses. Cet homme fait toutes sortes de personnages, il se déguise de mille manières, en mille manières. Déguiser son ambition sous des dehors modestes. Pour mieux déguiser la fraude, ils s'y prirent de telle manière. Déguiser sa naissance. Déguiser sa pensée. Déguiser la vérité. Je ne vous déguiserai rien. Pour ne vous rien déguiser.

Déguiser son nom, Changer son nom pour n'être point connu.

Synonymes et Contraires

déguiser

verbe déguiser
1.  Mettre un déguisement.
Traductions

déguiser

disguiseחיפש (פיעל), תחפש (פיעל)verbloemen, verhullen, verkleden (als), vermommen (als)verschleierncamuffare, rivestire, travestire, truccare偽裝forklædning변장 (degize)
verbe transitif
1. changer pour tromper déguiser sa voix
2. mettre des vêtements à qqn pour changer son apparence déguiser sa fille en clown

déguiser

[degize] vt
[+ personne] → to disguise
[+ intentions, sentiment] → to disguise
[+ crime, accident] → to disguise; [+ opération financière, réalité] → to conceal
[+ voix] déguiser sa voix au téléphone → to disguise one's voice when talking on the phone [degize] vpr/vi
(pour une fête, le carnaval) → to dress up
se déguiser en → to dress up as
Elle s'était déguisée en vampire → She was dressed up as a vampire.
(pour tromper) → to disguise o.s.
se déguiser en → to disguise o.s. as