déifié, ée

DÉIFIÉ, ÉE

(dé-i-fi-é, ée) part. passé.
César déifié après sa mort. Fig. Glorifié, mis en honneur. On voit partout la richesse déifiée.
Les dieux de métal ou de plâtre Font moins de honte à l'idolâtre Que les crimes déifiés [LAMOTTE, Odes, t. I, p. 111, dans POUGENS]