délectable

(Mot repris de délectables)
Recherches associées à délectables: délecter

délectable

adj.
Sout. Qui procure un plaisir délicat : Un mets délectable délicieux, exquis, succulent ; dégoûtant, mauvais savoureux ; détestable, exécrable

DÉLECTABLE

(dé-lè-kta-bl') adj.
Qui délecte, qui est tres-agréable.
Mon printemps était délectable, Les plaisirs logeaient en mon sein [RÉGNIER, Stances rel.]
Il y boit à longs traits d'un nectar délectable [TRISTAN, Panthée, V, 3]
En voyant avec agrément le fruit défendu, en le dévorant d'abord des yeux et prévenant par son appétit son goût délectable, l'amour du plaisir est entré, et nos premiers parents nous l'ont inspiné jusque dans la moelle des OS [BOSSUET, Concupisc. 25]
Fruit d'un aspect délectable [VOLT., Phil. IV, 17]
Chaque frémissement de l'airain portait à mon âme naïve la délectable mélancolie des souvenirs de ma première enfance [CHATEAUB., René, 171]
On parle de banquet ? il vous cite sa table ; De vin ? le sien est délectable [DELILLE, Conversation, II]
Substantivement.
Ils auront joint l'utile avec le délectable [RÉGNIER, Sat. IX]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Deleitaules sont les oyvres [œuvres] nostre Signor [ST BERN., dans RAYNOUARD]
    E encens offrid as munz e par tut là ù arbre bien fuillié truvad, e ki umbre delitable getad [, Rois, 396]
  • XIIIe s.
    Cis palais fu uns des plus biaus et des plus delitables de tous les delis [délices] qu'il conviengne à cors d'ome [VILLEH., LXII]
    Naples fu donée à Virgile, Qui plus est delitable ville Que n'est Paris ne Lavardins [, la Rose, 18928]
  • XIVe s.
    La vie de ceulx qui œuvrent selon vertu est selon soi delectable [ORESME, Eth. 19]
  • XVe s.
    Estant parmi les pots pleins de vin delectable [BASSELIN, II]
    Le vice de luxure abonde en jolivetés, en regards et contenances, et s'adjoint à convoitise de choses delectables [, Bouciq. IV, ch. 7]
  • XVIe s.
    Il y a de trois sortes de biens, les delectables, les utiles et les honnestes [LANOUE, 506]
    Boscages et prairies salubres et delectables [AMYOT, Alc. 47]
    Aime la loy d'amour tant delectable [MAROT, IV, 111]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. delectable, deleitable, delechable ; espagn. deleytable ; portug. deleitavel ; ital. dilettabile ; du latin delectabilis, de delectare, délecter.

délectable

DÉLECTABLE. adj. des deux genres. Qui est propre à délecter. Lieu délectable. Mets délectable. Un séjour délectable.

delectable

Delectable et doux, Blandum.

délectable


DÉLECTABLE, adj. DÉLECTATION, s. f. DÉLECTER, v. a. [Délèktable, ta-tion, ; 1re é fer. 2e è moy.] Ces mots fort à la mode autrefois, l'ont été beaucoup moins pendant quelque temps; ils recommencent à prendre faveur; mais il me semble qu'ils ne sont plus du beau style comme aûtrefois, et qu'ils ne sont guère propres que du style familier ou critique. l'Académie les met sans remarque. Elle dit seulement que se délecter est familier, et que délecter ne se dit qu'en fait de morale.
   DÉLECTABLE, agréable, qui plaît. Délectation, plaisir qu'on savoûre, qu'on goûte avec réflexion. Délecter, divertir, réjouir. Gresset dit dans sa Chartreûse, où il décrit sa Cellule jésuitique.
   Sur ce portrait abominable
   On penseroit qu'en lieu pareil
   Il n'est point d'instant délectable,
   Que dans les heûres du sommeil.
   "Il y a une diférence extrême entre le travail, qui produit à l'homme les chôses qui ne sont que délectables, et le travail, qui lui fournit son pain. Pluche. = Délectable ne fait pas bien en cet endroit. Des chôses de luxe ou de pur agrément seraient une meilleure expression. — S. m. On a dit aûtrefois: "L'honête doit être préféré au délectable, et le Rich. Port. met encôre cette phrâse. "J'estime extrêmement ceux qui mêlent l'utile au délectable. Corneille. Aujourd'hui on dirait plutôt, à l'agréable. Voy. Plaisant.
   DÉLECTATION est de ces trois mots celui qui est le plus usité dans le discours familier; se délecter est aussi d'usage dans ce style. "Boire, manger, faire quelque chôse avec délectation. Prendre trop de délectation aux chôses du monde. "Se délecter à l'étude, aux beaux arts, à peindre, etc. "Ces initiations littéraires, où l'Hiérophante philosophe délecte les oreilles, et devient lui-même la Divinité qu'on encense. Linguet.

Synonymes et Contraires

délectable

adjectif délectable
Traductions

délectable

טעים (ת), מענג (ת), טָעִים

délectable

delectable