déliter

(Mot repris de délité)

se déliter

v.pr. [ de lit, face d'une pierre de taille ]
1. En parlant d'une substance, se désagréger sous l'action de l'air ou de l'eau.
2. Litt. En parlant d'un ensemble, d'une structure, perdre sa cohésion : L'organisation s'est délitée se décomposer

DÉLITER

(dé-li-té) v. a.
Terme de maçon. Poser une pierre sur le côté opposé à celui qu'elle avait dans la carrière. Il ne faut pas déliter les pierres. Détacher l'ardoise ou la pierre par dalles ou blocs de la masse de la carrière. Couper une pierre dans le sens de son lit de carrière.
Terme de magnanerie. Ôter les vers à soie de dessus la litière, qui est leur lit.
Déliter la chaux vive, l'hydrater, l'arroser avec de l'eau.
Se déliter, v. réfl. Se fendre naturellement dans le sens de son lit de carrière, en parlant d'une pierre.
Se déliter, se dit de certaines pierres qui, par l'effet de la gelée, se lèvent par écailles, par couches, par lits. La chaux se délite spontanément à l'air, en attirant l'humidité.

ÉTYMOLOGIE

  • Délit 2. Le préfixe dé.... signifie hors de, dans les deux premiers sens, et par lits, par couches, par feuilles, dans les autres.

déliter

DÉLITER. v. tr. T. de Maçonnerie. Poser une pierre en délit. Les pierres se fendent, se dégradent quand elles sont délitées.

Il signifie aussi Séparer une pierre dans le sens du lit de stratification. Déliter un bloc d'ardoise.

Pierre qui se délite, qui est délitée, Qui est dégradée sous l'influence des agents atmosphériques.

En termes de Chimie, il signifie Se désagréger, en parlant de certains corps solides qui ont la propriété d'absorber facilement l'eau et qui se réduisent ensuite spontanément à l'état pulvérulent. La chaux se délite.