démêler

(Mot repris de démêlent)

démêler

v.t.
1. Séparer ce qui est emmêlé : Démêler des fils électriques emmêler, enchevêtrer
2. Fig. Éclaircir ce qui était confus : Un médiateur a démêlé la situation clarifier, débrouiller, élucider ; embrouiller

DÉMÊLER

(dé-mê-lé) v. a.
Faire cesser l'état d'embrouillement. Démêler un écheveau de fil. Démêler les cheveux, y passer le peigne pour les remettre en ordre. Et absolument, peigne à démêler. Démêler les pieds d'un cheval, les dégager quand ils sont pris dans les traits. Fig. Démêler une fusée, débrouiller une affaire, une intrigue, se tirer d'une difficulté.
Il faut vivre pour voir démêler toute cette fusée [SÉV., 125]
Va, va, c'est une affaire que je saurai bien démêler, sans que tu t'en mettes en peine [MOL., D. Juan, I, 2]
Terme de foulon. Tirer l'étoffe de la pile et la remettre à l'eau chaude, pour la fouler, après qu'elle est dégraissée.
Faire cesser l'état de mélange.
Le pain de vie qu'il reçoit est un poison, une sentence de mort qu'il s'incorpore avec lui-même, qui devient sa propre substance, de sorte qu'on ne peut plus l'en démêler pour ainsi dire [MASS., Car. Communion.]
Je ne sais quels caractères divins qui démêlent la religion de Jésus-Christ des opinions et des sectes [ID., Panég. St Franç. de P.]
Par extension.
Ceux au contraire que la naissance démêle d'avec le peuple [LA BRUY., IX.]
Éclaircir.
Dans cet embarras où se trouve mon esprit, je ne vous puis pas bien démêler ses sentiments [VOIT., Lett. 152]
J'espère démêler cette confusion [CORN., Héracl. IV, 5]
Vous avez bien d'autres affaires à démêler que les débats Du lapin et de la belette [LA FONT., Fabl. VIII, 4]
Qui pourra démêler tout cet embarras ? [BOSSUET, Jug. 1]
Les trois suivantes [propositions] vont démêler cette difficulté [ID., Or. 7]
Elle ne pouvait démêler ses pensées confuses [FÉN., Tél. I]
C'était un souvenir confus qu'il ne pouvait démêler [ID., ib. VIII]
... Je démêle mal ce que je puis penser [VOLT., Scythes, III, 1]
Mettre en ordre.
Elle démêle ses affaires pour aller s'établir à Paris [SÉV., 232]
Apercevoir, reconnaître une personne, une chose, au milieu de beaucoup d'autres.
Vous ne les pouvez démêler des autres demoiselles [SARRASIN, dans RICHELET]
Je démêlai mon fils dans le tourbillon [SÉV., 550]
Vous voulez qu'on sache qu'un homme en place a de l'attention pour vous et qu'il vous démêle dans l'antichambre entre mille honnêtes gens de qui il détourne les yeux [LA BRUY., IX.]
Distinguer, discerner.
Et c'est mal démêler le cœur d'avec le front Que prendre pour sincère un changement si prompt [CORN., Rodog. IV, 5]
Démêlez la vertu d'avec ses apparences [MOL., Tart. V, 1]
Il sait démêler les volontés de Dieu d'avec les malices des hommes [FLÉCH., I, 47]
Nos passions forment des erreurs qu'il n'est pas toujours si facile de démêler de la vérité [MASS., Car. Resp. hum.]
Oui, j'ai cru démêler quelques traits de Cresphonte [VOLT., Mér. II, 2]
Entre des voix confuses et contradictoires qui s'élèvent en même temps, qui démêlera le cri de la vérité du murmure sourd et secret de la calomnie, ou le murmure sourd et secret de la calomnie du cri de la vérité ? [RAYNAL, Hist. phil. V, 9]
Deviner, pénétrer.
Cependant mon orgueil vous laisse à démêler Quel était l'intérêt qui me faisait parler [CORN., Pomp. I, 3]
Je démêle bien ce qu'on aurait envie de dire [SÉV., 306]
On sent quelque chose sans démêler ce que c'est [BOSSUET, Or. 5]
Comment démêlera-t-il les pensées des autres ? [ID., Polit.]
Il perçait dans tous les secrets, démêlait toutes les intrigues, découvrait les entreprises les plus cachées et les plus sourdes machinations [ID., le Tellier.]
Tant que nous regarderons l'homme par les yeux du corps, sans y démêler par l'intelligence le secret principe de toutes nos actions qui.... [ID., Duch. d'Orl.]
Vos yeux démêleront ses secrets sentiments [VOLT., Zaïre, IV, 5]
J'ai démêlé son âme et j'en vois la noirceur [ID., Sémiram. II, 1]
.... Dans ses entretiens j'ai souvent démêlé Que d'une cour ingrate il était exilé [ID., Scythes, I, 1]
Je saurai démêler un pareil artifice [ID., Orphel. II, 7]
Ces lettres étaient conçues en termes si ambigus et si généraux, qu'il était difficile de démêler si le but du roi Auguste était seulement de.... [ID., Charles XII, 6]
On doit avoir assez bonne opinion du plénipotentiaire français qui conduisait la négociation, et du ministre qui la dirigeait, pour penser qu'ils auraient démêlé le piége [RAYNAL, Hist. phil. X, 13]
Sénèque n'avait pas encore démêlé le caractère de son élève [DIDEROT, Règne de Claude et Néron, II, § 1]
Il se dit aussi des personnes dont on pénètre les sentiments.
Marlborough, qui ne se hâtait jamais de faire ses propositions et qui avait, par une longue habitude, acquis l'art de démêler les hommes [VOLT., Charles XII, 3]
Je m'ennuie de n'être au fait de rien et de vivre avec des gens que je ne saurais démêler [MONTESQ., Lett. pers. 48]
Il n'est pas aisé à démêler, se dit de quelqu'un dont il n'est pas aisé de connaître le caractère, les projets.
Terme de chasse. Démêler la voie, trouver la voie du cerf couru, au milieu d'autres cerfs.
Avoir à démêler, être en contestation, en querelle, en débat.
Je ne veux rien avoir à démêler avec ceux qui vous appartiennent [VOIT., Lett. 48]
Si vous teniez toujours votre bréviaire, Vous n'auriez rien à démêler ici [LA FONT., Psaut.]
Nous et nos adversaires n'avons rien à démêler sur cette matière [BOSSUET, Réfut.]
Les hommes avoient souvent à démêler avec les sangliers et les lions [FÉN., Épicure.]
Se démêler, v. réfl. Être démêlé. Cet écheveau se démêle facilement.
Quand toutes choses sont à ce point désordonnées, confondues, il faut beaucoup de temps pour qu'elles se démêlent, se redressent, pour que chacun des éléments de la société revienne à sa place [GUIZOT, Hist. de la civil. en France, 8e leçon.]
N'être plus emmêlé, confondu avec.
L'âme, s'étant engagée tout entière dans le corps et dans toutes choses sensibles, ne s'en peut plus démêler ; elle ne sait plus ce qu'elle est [BOSSUET, la Vallière.]
Par extension, échapper à une étreinte.
Se démêlant avec indignation d'entre ses bras, elle se mit à faire des cris effroyables, appelant le ciel et la terre à son secours [HAMILT., Gramm. 10]
Être éclairci.
Tout cela se démêlera avant la fin de l'année [SÉV., 392]
Je crois maintenant concevoir les maximes de gouvernement que vous m'avez expliquées ; d'abord elles me paraissaient comme un songe, mais peu à peu elles se démêlent dans mon esprit [FÉN., Tél. XXIV]
Se séparer.
On verra cet homme si obscur, si méprisé, se démêler de la foule [MASS., Car. Resp. hum.]
Restes d'Israël, passez à la droite ; froment de Jésus-Christ, démêlez-vous de cette paille destinée au feu [ID., ib. Pet. nomb. des élus.]
Un prince pieux se démêle toujours de la foule [ID., Pet. car. Triomph.]
Se tirer d'une difficulté, s'acquitter d'une charge, d'une commission.
Il s'était démêlé si adroitement des embûches de ce traître.... [VAUGEL., Q. C. 320]
Je meurs d'envie que vous y soyez, pour voir comment vous vous en pourrez démêler [VOIT., Lett. 68]
Et qui fait les rois parmi vous ? Voilà un acteur qui s'en démêle parfois [MOL., Impr. 1]
Parmi mes confrères que je vois se mêler de beaucoup de petits commerces, je sais tirer adroitement mon épingle du jeu et me démêler prudemment de toutes les galanteries qui sentent tant soit peu l'échelle [ID., l'Av. II, 1]
Nous verrons comme il se démêlera des Allemands [SÉV., 342]
Pour se démêler de cet embarras [BOSSUET, Euch. 2]
Les chevaux anglais, qui vont vite comme le vent en terrain uni, se démêlent assez mal des mauvais chemins [HAMILT., Gramm. 5]
Ces difficultés qui ne viennent que de notre part sont celles dont nous avons nous-mêmes le plus de peine à nous démêler [FONTEN., Oracles, I, 14]
Mais à vous parler net, sans que l'esprit fatigue, Près du sexe je sais me démêler d'intrigue [REGNARD, le Joueur, II, 3]
Il fallait la maturité de César pour se démêler de tant d'intrigues [VOLT., Réfl. sur les pensées de Pascal. 49]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Sovent en iert [était] mes huis cassés, Et faites maintes tex meslées, Qu'ainçois qu'els fussent desmelées, Membres i perdoient et vies Par haïnes et par envies [, la Rose, 12990]
  • XIVe s.
    Se tu veulx faire boulie, si desmele ta fleur [de farine] et ton lait et du sel, et puis met boulir [, Ménagier, II, 5]
  • XVe s.
    Il s'estoit desmeslé de la guerre qu'il avoit eue contre les seigneurs de son royaulme par largement donner, et encores plus promettoit [COMM., III, 12]
  • XVIe s.
    L'ame semble se despendre [par les larmes], se desmesler.... [MONT., I, 8]
    Ny les jeusnes, ny la haire ne nous en desmeslent [des passions] [ID., I, 275]
    Le temps desmesle et corrompt cette premiere apprehension [regrets douloureux], pour forte qu'elle soit [ID., III, 299]
    Jeune, je couvrois mes passions enjouées, de prudence ; vieil, je desmesle les tristes, de desbauche [action de s'égayer] [ID., IV, 109]
    Il ne le feit point par courroux, ne pour aucune querelle qu'il eust à desmesler avec luy [AMYOT, Alc. 12]
    Ayans commencé à combattre environ les neuf heures du matin, à peine se desmeslerent ilz qu'il estoit jà nuit toute noire [ID., Marcell. 40]
    Comme ceux de Fontenille se relaissoient à la cornette noire, Giscart ne les desmesle point [continue la charge] [D'AUB., Hist. II, 38]
    Cela chargea Lanoue si vertement, qu'il trouva bien à propos le capitaine Normand, pource qu'avec peu de perte il desmesla cette retraitte [ID., ib. I, 45]
    Il y eut de la peine à demesler les forests en une nuict très obscure et fort glaceuse [D'AUB., Hist. I, 188]
    Il fut meslé à sa retraitte par Clermont, et demeslé par le baron de Vaillac [ID., ib. I, 266]
    Il fallut penser à desmesler la fusée par capitulation [ID., ib. 307]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et mêler.

démêler

DÉMÊLER. v. tr. Séparer une chose d'autres choses avec lesquelles elle est mêlée. Démêler le bon grain d'avec le mauvais. Démêler les cheveux. Peigne à démêler. Démêler du fil. Démêler un écheveau de soie. Tirez ce bout de fil et l'écheveau se démêlera facilement.

Il signifie encore figurément Débrouiller, éclaircir. Démêler une affaire. Démêler une difficulté, un point d'histoire. Démêler une intrigue. Mes idées ne se démêlaient que lentement. L'intrigue se démêle, commence à se démêler.

Fig. et fam., Il n'est pas aisé à démêler, se dit de Quelqu'un dont il n'est pas aisé de connaître le caractère, les vues, les projets.

SE DÉMÊLER DE, avec un nom de personne comme sujet, signifie figurément Se tirer de, se dégager de. Il sut habilement se démêler de cet embarras. On lui avait suscité beaucoup d'affaires, mais il s'en est heureusement démêlé. Il s'en démêlera comme il pourra.

DÉMÊLER signifie également Discerner. Il est quelquefois bien difficile de démêler le vrai d'avec le faux, le vrai du faux.

En termes de Chasse, Démêler les voies de la bête, Distinguer les nouvelles traces d'avec les anciennes.

Il signifie aussi Contester, débattre. Qu'avez- vous à démêler ensemble? Ils ont toujours quelque chose à démêler l'un avec l'autre. Je n'ai rien à démêler avec vous.

Synonymes et Contraires

démêler

verbe démêler
1.  Mettre en ordre ce qui est emmêlé.
débrouiller, dénouer, désentortiller.
Traductions

démêler

disentangle, unravel, untangleontwarren, ophelderen, uitkammenchiarire (demele)
verbe transitif
1. remettre en ordre démêler ses cheveux
2. figuré éclaircir démêler une affaire

démêler

[demele] vt
[+ fils, cheveux] → to untangle
[+ affaire] → to get to the bottom of