dénigrement

(Mot repris de dénigrements)

dénigrement

n.m.
Action de dénigrer : Dénigrement inspiré par la jalousie calomnie, médisance ; éloge, louange

dénigrement

(denigʀəmɑ̃)
nom masculin
louange action de critiquer, de dire du mal de qqch ou qqn le dénigrement d'un candidat aux élections le dénigrement d'un produit concurrent

DÉNIGREMENT

(dé-ni-gre-man) s. m.
Action de dénigrer.
Ce jargon éternel de la froide ironie, L'air de dénigrement, l'aigreur, la jalousie, Ce ton mystérieux, ces petits mots sans fin [GRESSET, Méchant, IV, 7]
L'impératrice d'Autriche, traitée par Napoléon avec des égards délicats, flattée de son accueil.... s'adoucit beaucoup, sauf à revenir à son dénigrement habituel, lorsqu'elle serait de retour à Vienne [THIERS, Hist. du Cons. et de l'Emp. XLIII]
État de mépris. Tomber dans le dénigrement.

HISTORIQUE

  • Tu y comprends blaspheme et denigration non demeries [méritées] [G. CHASTEL., Expos. s. vérité mal prise]

ÉTYMOLOGIE

  • Dénigrer.

dénigrement

DÉNIGREMENT. n. m. Action de dénigrer. Esprit de dénigrement. Ce mot ne s'emploie guère que par dénigrement.

dénigrement


DÉNIGREMENT, s. m. DÉNIGRER, v. a. [1re é fer. 3e e muet au 1er, dénigreman, é fer. au 2d, dénigré.] Dénigrer, c'est noircir la réputation de quelqu' un, ou chercher à rabaisser le prix de quelque chôse. Dénigrer la réputation, ou les ouvrages de quelqu'un. "On l' a dénigré cruellement. On a injustement dénigré son Poème. — Dénigrement, a un sens tantôt actif, action de dénigrer; tantôt passif, état de mépris où tombe celui qui est dénigré: "Il y a trop de dénigrement dans ce que vous dites de cet homme. "Il est tombé dans un grand dénigrement, et vous devez vous le reprocher.

Synonymes et Contraires

dénigrement

nom masculin dénigrement
Traductions

dénigrement

denigration

dénigrement

דיבה (נ), הכפשה (נ), לכלכנות (נ), פסלנות (נ), דִּבָּה, הַכְפָּשָׁה

dénigrement

хула

dénigrement

Verunglimpfung

dénigrement

[denigʀəmɑ̃] nmdenigration
campagne de dénigrement → smear campaign