dénigrer

(Mot repris de dénigreriez)

dénigrer

v.t. [ lat. denigrare, noircir ]
Parler avec malveillance de ; attaquer la réputation de : Ils dénigrent les défenseurs de l'environnement calomnier, diffamer ; louer décrier ; approuver, vanter

DÉNIGRER

(dé-ni-gré) v. a.
S'efforcer par ses discours de rendre noir, c'est-à-dire d'effacer la bonne opinion que les autres ont de quelqu'un, ou de dépriser la qualité d'une chose.
On a tantôt dénigré les dames du palais d'une manière qui m'a fait rire [SÉV., 181]
Tout cela vient de ce que chacun, épris de soi-même, veut tout mettre à ses pieds et s'établir une damnable supériorité, en dénigrant tout le genre humain [BOSSUET, Concupisc. 16]
J'ai loué les sots, j'ai dénigré les talents [VOLT., l'Écossaise, I, 1]
Il satisfit son mécontentement secret, en dénigrant la nation pour laquelle il voyait avec tant de peine la prédilection de Corinne [STAËL, Corinne, VI, 2]
Se dénigrer, v. réfl. Dire du mal de soi-même.
Ne cessant de se dénigrer par ironie [HAMILT., Gramm. 10]
Dire du mal les uns des autres. Ces gens-là ne cessent de se dénigrer les uns les autres.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ne frequente point avec hommes diffamez et denigrez pour leur meschante vie [AMYOT, Comm. il faut nourrir les enfants, 38]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et le latin niger, noir : rendre noir, noircir. Le provençal a denigratiu, noircissant.

dénigrer

DÉNIGRER. v. tr. Entacher par son langage quelqu'un dans sa réputation. Il ne parla de cet homme que pour le dénigrer. Dénigrer les ouvrages de quelqu'un.

Il signifie par extension Déprécier, rabaisser une chose.

denigrer

Denigrer, Denigrare, Plin.

Traductions

dénigrer

denigrate, run down, disparageדיבר סרה/בגנות, הוציא דיבה, השחיר (הפעיל), השמיץ (הפעיל), הוֹצִיא דִּבָּה, הִשְׁמִיץafgeven (op), belasteren, denigreren, kleinerendenegrirdenigrareverunglimpfenrakke ned (denigʀe)
verbe transitif
critiquer

dénigrer

[denigʀe] vt → to denigrate