dénoncer

(Mot repris de dénoncerais)

dénoncer

v.t. [ lat. denuntiare, de nuntiare, annoncer, faire savoir ]
1. Signaler comme coupable à la justice, à l'autorité ou à l'opinion publique : Il a dénoncé les fraudeurs au service compétent désigner
2. (Par ext.) S'élever publiquement contre : Dénoncer un abus de pouvoir condamner
3. Rompre un engagement : Dénoncer un accord annuler, résilier

DÉNONCER

(dé-non-sé. Le ç prend une cédille devant a ou o : nous dénonçons, je dénonçai) v. a.
Déclarer, publier. On vient de dénoncer la guerre.
Il envoya un des principaux de sa cour vers les Scythes leur dénoncer qu'ils ne passassent point le Tanaïs [VAUGEL., Q. C. liv. VII, ch. 6]
Il lui envoya dénoncer qu'il eût à lui payer le tribut [ID., ib. liv. VIII, ch. 13]
Dénoncer la fin de l'armistice, ou, simplement, dénoncer l'armistice, annoncer la reprise des hostilités. Dénoncer un traité, faire connaître aux puissances contractantes l'expiration de ce traité, ordinairement sous des conditions stipulées. Dénoncer un excommunié, ou dénoncer quelqu'un pour excommunié, déclarer publiquement, selon les formes ecclésiastiques, que quelqu'un est excommunié.
Faire connaître.
Le maître des jeux veut qu'on ne l'envoie [une tragédie] qu'à lui seul, il me dénonce expressément cette volonté despotique [VOLT., Lett. d'Argental, 19 juillet 1773]
Le roi, le roi lui-même à son heure dernière, Dénonca devant moi leur rage meurtrière [BRIFFAUT, Ninus II, I, 1]
Annoncer avec menace.
Il leur dénonce de rigoureux châtiments [BOSSUET, Hist. II, 4]
Les sages lui dénoncèrent qu'il mettait tout l'État en péril [ID., Reine d'Anglet.]
Déférer à l'autorité, signaler à la justice.
Il dénonça deux chevaliers romains [PERROT D'ABLANCOURT, Tacite, Annales, liv. XI, dans RICHELET]
À qui dois-je le bien de m'avoir dénoncé ? [ROTR., St Gen. II, 8]
D'où vient que, pour paraître, il [votre zèle] s'avise d'attendre Qu'à poursuivre sa femme il ait su vous surprendre, Et que vous ne songez à l'aller dénoncer Que lorsque son honneur l'oblige à vous chasser ? [MOL., Tart. V, 7]
Connais-tu le complot que ce billet dénonce ? [C. DELAV., Vêpr. sicil. III, 5]
Terme de jurisprudence. Faire connaître extrajudiciairement quelque chose à quelqu'un. Dénoncer une opposition.
Se dénoncer, v. réfl. Être déclaré.
La guerre se dénonce d'une manière extraordinaire et terrible [CHATEAUB., Amér. 145]
Se révéler à la justice. Le malheureux se dénonça lui-même. Faire des dénonciations les uns contre les autres. Ceux qui avaient pris part au complot se sont tous dénoncés.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Pur treis choses pur vus, que vus voil denuncier, Que od vus parler en ai mult grant desirier [, Th. le mart. 78]
    Sa cause et sun eissil lur aveit denuncié ; Li buens reis Loewis en ad eü pitié, E sil volt retenir par mult grant amistié [, ib. 52]
  • XIIIe s.
    Frere, fait-il, ge te denonce Que très beneüré morusse, S'onc fame espousée n'eüsse [, la Rose, 8790]
    Note que l'en ne doit pas solement denoncier le pechié de mariage, mes l'empeechement ; et chascun est tenuz au dire [, Liv. de just. 200]
    S'il est denoncié au bailli qu'aucuns face anui à sainte Eglise, il les doit penre et emprisonner [BEAUMANOIR, 41]
    Il se doivent tantost trere à le [la] justice et denoncier le fet [ID., LIX, 5]
    Sire, je vous denonce que Jehans a fet tel fet qui apartient à voz à vengier [ID., VI, 12]
  • XIVe s.
    Il est voir que l'euvre denonce et declare de fait la puissance de celuy qui l'a faite [ORESME, Eth. 275]
    Les rois jadis denonçoient au peuple ce que il avoient conseillié, et ceux du peuple eslisoient [ID., ib. 69]
    Et de chose qu'on die homme n'irez creant, Jusqu'à tant que celui qui ira murmurant En aura raconté par devers moi autant Comme dit en aura derriere en denonçant [, Guesclin. 17905]
  • XVe s.
    Le jour qui estoit denoncé, approcha [FROISS., I, I, 57]
    Et afin que la dite fete fut sçue et connue en toutes marches, le roi d'Angleterre l'envoya publier et denoncer par ses herauts en France, en Escosse.... [ID., I, I, 213]
  • XVIe s.
    Par laquelle [menace] une vengeance particuliere est denoncée sur tous ceux qui auront prins le nom de Dieu en vain [CALV., Instit. 291]
    N'entreprenant guerre, qu'aprez l'avoir denoncée [MONT., I, 24]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. denunciar ; ital. dinunziare ; du latin denuntiare, de la préposition de, et nuntiare, annoncer (voy. NONCE).

dénoncer

DÉNONCER. v. tr. Signifier, notifier par voie officielle ou judiciaire. Dénoncer la guerre. Dénoncer une opposition, une saisie.

Il s'emploie spécialement, en termes de Diplomatie, pour signifier Annoncer la fin d'un accord. Dénoncer la fin de l'armistice, ou, elliptiquement, Dénoncer l'armistice. Dénoncer un traité.

Il signifie encore Signaler comme coupable. Dénoncer quelqu'un au magistrat. Pressé par le juge d'instruction, l'accusé dénonça ses complices. Par extension, Dénoncer un crime. La loi oblige dans certains cas à dénoncer le crime, ou, absolument, à dénoncer. Fig., Dénoncer un livre, une proposition comme hérétique.

denoncer

Denoncer, a verbo Denuntiare.

Denoncer par attaches affichées és lieux publiques, Edicere.

Denoncer et faire à sçavoir à une femme qu'on la quitte, Renuntiare repudium.

Denoncer ou emputer quelqu'un de quelque cas, Deferre nomen alicuius vt malefici, B.

Quand deux ou plusieurs se denoncent l'un à l'autre quelque chose et conviennent en icelle, Condicere.

Il leur fait à sçavoir, et denonce, Renuntiat illis, vel Denuntiat.

Quand on denonce quelque chose à aucun en presence de tesmoings, Detestatio.

dénoncer


DÉNONCER, v. a. DÉNONCIATEUR, s. m. DÉNONCIATION, s. f. [Dénoncé; ci-a-teur, a-cion: 1re é fer. 2e lon.] Dénoncer, c'est 1°. Déclarer, publier; dénoncer la guerre. = 2°. Déférer en Justice; Dénoncer un coupable au Magistrat; un livre, une proposition comme hérétique. = Dénonciation a ces deux sens: Dénonciateur n'a que le 2d. "La dénonciation de la guerre: "Le Dénonciateur ne remporta que la honte pour prix de sa dénonciation.
   REM. M. Linguet emploie Dénonciatrice, et l'emploie comme adjectif. "Tel est le morceau qui a allumé la bile dénonciatrice de M. de.. Ann. T. IX, 227. — On le dit au Palais substantivement. "Quoi, ma femme, quoi, ma belle-mère, tout à à la fois instigatrices, dénonciatrices, plaignantes et témoins! Elie de Beaumont.

Synonymes et Contraires

dénoncer

verbe dénoncer
1.  Signaler à la justice.
2.  Littéraire. Révéler quelque chose.
3.  Annoncer la rupture d'un traité.
Traductions

dénoncer

angeben, anzeigen, denunzieren, hinterbringen, anschwärzen, eine Anzeige wegen … machendenounce, accuse, inform against/on, rat, tell on, leak, snitchaanbrengen, aangeven, klikken, verklikken, aan de kaak stellen, betekenen [juridisch], getuigen (van), hekelen, laten zien, opzeggen, verradenגינה (פיעל), הוקיע (הפעיל), הלשין (הפעיל), הסגיר (הפעיל), הוֹקִיעַ, הִלְשִׁין, הִסְגִּיר, גִּנָּהaanbring, aangeeденонсирамdenunciar, denunciar a l’autoritatangive, forrådedenuncidelatar, denunciarantaa ilmibesúg, feljelentadu, aduh, mengadudenunciare, denunziaredelatar, denunciardenunţaκαταγγέλλω譴責vypovědětติเตียน (denɔ̃se)
verbe transitif
1. désigner qqn comme coupable dénoncer son voisin
2. critiquer publiquement dénoncer une injustice

dénoncer

[denɔ̃se] vt → to denounce [denɔ̃se] vpr/réfl
[criminel, voleur] → to give o.s. up
Il s'est dénoncé à la police → He gave himself up to the police.
[élève] → to come forward