dénoter

(Mot repris de dénoteront)

dénoter

v.t.
1. Être l'indice de : Son geste dénote sa profonde sollicitude envers nous indiquer, marquer, témoigner de
2. En linguistique, signifier par dénotation (par opp. à connoter).

dénoter

(denote)
verbe transitif
être le signe de Son regard doux dénote une grande gentillesse.

DÉNOTER

(dé-no-té) v. a.
Désigner par certaines marques ou notes.
Toutes les choses qui dénotent quelque imperfection [DESC., Médit. 3]
Se dénoter, v. réfl. Être dénoté. Les actes par lesquels son caractère s'est dénoté.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Elle passe liberalité en magnitude ou grandeur, et ainsi le denote le nom de magnificence qui signifie grandeur de despense [ORESME, Eth. 112]
    Mais pour mieulx denoter la note, Voyons ce que dict Aristote [, l'Alchim. à nat. 670]
  • XVIe s.
    Il ha ausé prescripre, de son authorité privée, quelles choses seroyent denotées par les couleurs [RAB., Garg. I, 9]
    St Augustin en quelque lieu voulant denoter cela [CALV., Instit. 1031]
    Porte l'habit qui denote simplesse, Honnestement.... [J. MAROT, V, 207]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. denotar ; ital. denotare, dinotare ; du latin denotare, de la préposition de, et notare, noter.

dénoter

DÉNOTER. v. tr. Indiquer comme caractéristique. Cela dénote un naturel pervers. Rien ne semble dénoter qu'il soit atteint de cette maladie.

denoter

Denoter, a verbo Denotare.

Ceste excusation denote qu'il y a quelque faute en son cas, Nescio quid peccati portat haec purgatio.

Synonymes et Contraires

dénoter

verbe dénoter
Traductions

dénoter

denote, show

dénoter

denotar

dénoter

denotar

dénoter

bezeichnen

dénoter

[denɔte] vt → to denote