dépérir

(Mot repris de dépérissais)

dépérir

v.i. [ lat. deperire ]
1. Perdre de sa vigueur, de sa vitalité : Privée de lumière, la plante a dépéri se dessécher, faner, s'étioler ; s'épanouir, proliférer s'affaiblir, décliner ; se remettre
2. Fig. Perdre de son importance, de son activité : La cordonnerie du quartier dépérit péricliter

DÉPÉRIR

(dé-pé-rir) v. n.
Périr peu à peu, s'affaiblir graduellement. Sa santé dépérit tous les jours.
La nôtre [armée] était fort dépérie depuis la dernière victoire [VOIT., Lett. 74]
Elle va toujours en dépérissant [BOSSUET, III, Paq. 3]
Je sens de jour en jour dépérir mon génie [BOILEAU, Épîtr. VIII]
On en voit quelquefois [des enfants] qui dépérissent d'une langueur secrète, parce que d'autres sont plus aimés et plus caressés qu'eux [FÉN., Éduc. des filles, ch. 5]
Il sèche et dépérit au milieu de son abondance [MASS., Pet. car. Tent.]
Pendant que la métropole dépérissait, il n'était pas possible que les colonies prospérassent [RAYNAL, Hist. phil. VIII, 31]
Ses jours [de Démodocus] dépérissaient, il marchait à grands pas vers le tombeau [CHATEAUB., Mart. II, 216]
L'État n'a point dépéri, Je reviens gras et fleuri [BÉRANG., Ventru.]
Terme de jurisprudence. Les preuves dépérissent par la longueur du temps, c'est-à-dire se perdent à mesure que les témoins disparaissent. Ces créances dépérissent, elles deviennent difficiles à recouvrer.
Se détériorer, se délabrer, tomber en ruine. Ces meubles, ces monuments dépérissent.

REMARQUE

  • Dépérir se conjugue avec l'auxiliaire avoir, quand on veut marquer mieux la manière en tant qu'elle a été continue ou successive : il a dépéri rapidement ; avec l'auxiliaire être, quand on veut marquer l'état ou résultat final, complet : l'agriculture est dépérie.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les choses mal acquises deperissent [RAB., Pant. III, 1]
    Pour chasser les connins [lapins] desperissans la vigne, brouttans les premiers de ses rameaux [O. DE SERRES, 198]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. deperir ; du latin deperire, de la préposition de, et perire, périr.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DÉPÉRIR. - HIST. Ajoutez : XVe s.
    Marchandises aventurées, afondrées ou deperies en la riviere [MANTELLIER, Glossaire, Paris, 1869, p. 25]

dépérir

DÉPÉRIR. v. intr. S'affaiblir graduellement jusqu'à l'anéantissement total. Sa santé dépérit tous les jours. Cet enfant a dépéri faute d'exercice et de grand air. Faute d'arrosage, cette plante dépérit.

Il signifie figurément Se détériorer graduellement jusqu'à la ruine totale. C'est un homme qui laisse tout dépérir dans ses terres. En termes de Droit, Les effets de la succession dépérissent. Il ne faut pas laisser dépérir les biens de l'absent.

En termes de Jurisprudence criminelle, Les preuves dépérissent par la longueur du temps, Avec le temps les preuves deviennent plus faibles.

deperir

Deperir, Perir du tout, Deperire, Disperire.

dépérir


DÉPÉRIR, v. n. DÉPÉRISSEMENT, s. m. [Depéri, riceman; 1re et 2eé fer. 4e e muet au 2d.] Dépérir, diminuer, se ruiner. Dépérissement, état de décadence. Acad. Altération d'une chôse qui diminue. Trév. — Le verbe prend être ou avoir pour auxiliaire, comme le simple périr. "L'armée dépérit, est dépérie, a dépéri. "Si ces marchandises sont dépéries, il est tenu des dommages et intérêts. Ferrière. "Cette maison dépérit faute d'être entretenue. "Cet homme dépérit, ou, sa santé dépérit à vue d'oeil. "Le dépérissement de sa santé; des meubles, etc. cette maison est dans un grand état de dépérissement.
   Rem. Comme on dit, adverbialement, au préjudice de... M. Targe, toujours servile Traducteur, a cru pouvoir dire en français, comme on le dit en anglais, au dépérissement de. "Elles l'accusèrent d'avoir joui d'un autre don dans la forêt de Dean, au dépérissement des bois, et au préjudice de la Marine. Hist. d'Angl. de Smolet. C' est un anglicisme.

Synonymes et Contraires

dépérir

verbe dépérir
1.  S'affaiblir progressivement.
Traductions

dépérir

pine, waste, witherהתחלש (התפעל), התפגל (התפעל), כחש (פ'), עשש (פ'), קמל (פ'), כָּחַשׁ(weg)kwijnen, achteruitgaan, ineenstorten, vervallen, kwijnenφθείρω (depeʀiʀ)
verbe intransitif
devenir faible

dépérir

[depeʀiʀ] vi [personne] → to waste away; [plante] → to wither