dépêtrer

(Mot repris de dépêtrerons)

dépêtrer

v.t. [ de empêtrer ]
1. Dégager de ce qui empêche de bouger : Il nous a fallu du temps pour dépêtrer l'oiseau du filet dans lequel il s'était pris les pattes débarrasser, délivrer ; empêtrer
2. Tirer d'embarras : Elle l'a dépêtré d'un imbroglio administratif sortir ; enferrer

se dépêtrer

v.pr. (de)
Se tirer d'embarras ; se débarrasser : Elle s'est dépêtrée de ses problèmes financiers.

dépêtrer

(depetʀe)
verbe transitif
1. figuré sortir d'une situation pénible, embarrassante dépêtrer une amie d'une affaire louche
2. dégager qqn de ce qui le gêne dépêtrer un animal d'un piège

DÉPÊTRER

(dé-pê-tré) v. a.
Débarrasser les pieds d'une entrave. Dépêtrer un bœuf.
Fig. Délivrer.
Nous faisons nos efforts pour le dépêtrer d'un engagement si dangereux [SÉV., 36]
Se dépêtrer, v. réfl. Se tirer hors. Se dépêtrer d'un bourbier. Fig. Se débarrasser.
Moi pour m'en dépêtrer, je lui dis tout exprès : Je vous baise les mains.... [RÉGNIER, Sat. VIII]
La pauvreté est si gluante qu'on ne s'en saurait dépêtrer [D'ABLANCOURT, Lucien, dans RICHELET]
Je ne me puis dépêtrer de cet homme [LA FONT., Coc.]
Plus vous raisonnerez, plus vous pesterez contre cette jeune veuve, plus je croirai que vous aurez de peine à vous dépêtrer d'elle [BRUEYS, Muet, I, 4]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ainsi Hannibal s'estant à la fin despestré de Marcellus, et ayant son armée delivre.... [AMYOT, Marcell. 44]
    Estans bien aises quand ilz se pouvoient despestrer de leurs autres affaires pour s'y en aller [ID., Lucull. 83]
    Prenons de bonne heure congé de la compaignie ; despestrons-nous de ces violentes prinses qui nous engagent ailleurs et esloingnent de nous [MONT., I, 279]
    Il sent avoir du mal, et vouldroit en estre depestré ; mais de ce mal pourtant, son cœur n'en est pas abbattu et affoibli [ID., II, 211]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et pestrer, qui tient au bas-latin pastorium, entrave qu'on met au cheval (comparez EMPÊTRER) ; ital. spastojare. L'étymologie de de, et petra, hors de la pierre, ne peut se soutenir, soit à cause de l's (de pestrer), soit à cause du sens. L'italien spastojare, formé régulièrement de pastorium, indique, comme le sens, que depestrer est du même radical ; mais il faut supposer une forme anomale pastrium au lieu de pastorium. Pastorium vient de pastor, pasteur, et signifie l'ustensile qui fait paître le cheval en un lieu déterminé.

dépêtrer

DÉPÊTRER. v. tr. Dégager un animal, une personne qui est empêtrée. Dépêtrer un cheval qui s'est embarrassé dans ses traits. Se dépêtrer d'un bourbier.

Il s'emploie souvent au figuré et familièrement pour signifier, d'une façon générale, Dégager quelqu'un d'une difficulté, d'un embarras. Je parvins à le dépêtrer de ce fol engagement. Par extension, Il aura bien de la peine à se dépêtrer de ce personnage.

dépêtrer


DÉPêTRER, v. act. [1re et dern. é fer. 2e ê ouv. et long.] Il se dit au propre, des pieds quand ils sont embarrassés. Dépêtrer un cheval qui s'est embarrassé dans ses traits. Se dépêtrer d'un bourbier. — Au figuré (st. famil.) délivrer, débarrasser. Se dépêtrer d'un importun: "Je n'ai pu me dépêtrer des mains de cet homme.

Synonymes et Contraires

dépêtrer

verbe dépêtrer
1.  Dégager de ce qui gêne.
2.  Tirer d'embarras.
sortir d'affaire.

dépêtrer (se)

Traductions

dépêtrer

disimpacciare