déperdition

(Mot repris de déperditions)

déperdition

n.f.
Perte progressive : La mauvaise isolation d'une maison entraîne des déperditions de chaleur.

déperdition

(depɛʀdisjɔ̃)
nom féminin
énergie diminution progressive une déperdition de chaleur

DÉPERDITION

(dé-pèr-di-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Perte qui se fait graduellement. La déperdition de la chaleur. Terme de chimie. On dit qu'il y a déperdition, lorsque, dans une opération, on ne retire pas toute la substance qu'on avait mise. Terme de botanique. Déperdition insensible, nom donné à une partie de la transpiration des plantes, laquelle, beaucoup plus lente que l'exhalation aqueuse, se fait au travers de leurs tissus sans pores apparents.
Perte, diminution.
C'est un fait bien constaté que les étoiles de dixième, de onzième grandeur, et même au-dessous, ont été vues au travers de la partie centrale des comètes, sans déperdition sensible de leur éclat [BABINET, dans Presse scientifique, t. I, p. 134]
Terme de chirurgie. Déperdition de substance, plaie avec destruction des tissus lésés.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Fracture du crane avec deperdition ou enleveure, en laquelle la piece est emportée, dont il y a perdition de substance [PARÉ, VIII, 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Anc. français, deperdre, du latin deperdere, de la préposition de, et perdere, perdre ; provenç. deperdicio ; espagn. desperdicion.

déperdition

DÉPERDITION. n. f. T. didactique. Diminution graduelle d'une partie des éléments d'une substance, d'un corps. Il n'y a pas eu déperdition de substance durant cette opération chimique. Par extension, Déperdition de chaleur, de lumière. Déperdition de forces à la suite d'une maladie.

déperdition


DÉPERDITION, s. f. [Dépêrdicion: 1re é fer. 2e ê ouv.] Perte, dissipation: "Déperdition de substance. "S'il y a une sorte de végétation qui puisse compenser la déperdition de matière végétale, qui se fait par les animaux, ce sont surtout les bois. J. J. Rousseau. — Ce mot ne se dit que parmi les savans, et il y aurait de la pédanterie de s'en servir dans le discours commun. — M. Linguet l'emploie allégoriquement: "L'État, forcé de subvenir tout à la fois à ces déperditions multipliées, tombera dans le marasme le plus funeste.

Traductions

déperdition

נזילה (נ)

déperdition

leakage, loss, wastage

déperdition

[depɛʀdisjɔ̃] nf [énergie, chaleur] → loss; [eau, information] → leakage
déperdition de chaleur → heat loss