dépouillement

dépouillement

n.m.
1. Action de dépouiller un animal : Le dépouillement d'un lapin.
2. État de pauvreté dans lequel se trouve une personne qui a été dépouillée ; dénuement, misère.
3. Fait d'être dépourvu de tout ornement : Le dépouillement du décor d'une pièce de théâtre austérité, nudité ; magnificence simplicité, sobriété ; affectation
4. Action de dépouiller, d'analyser un texte.
5. Ensemble des opérations permettant de connaître le résultat d'un scrutin : Le dépouillement n'est pas terminé.

DÉPOUILLEMENT

(dé-pou-lle-man, ll mouillées, et non dé-pou-ye-man) s. m.
Action de dépouiller ; état de celui qui est dépouillé de ses biens.
Le comte de Toulouse signa son dépouillement, moyennant quoi il fut reconnu pour bon catholique [VOLT., Mœurs, 62]
Fig.
Une profonde connaissance de la nature et un dépouillement entier de tous préjugés [BUFF., Anim. ch. 9]
Terme de dévotion. Penoncement au monde et à ses biens.
Elle [la loi de Dieu] condamnerait aux larmes, aux jeûnes, à la pénitence, au dépouillement, ces infortunés.... [MASS., Car. Immutab. de la loi.]
Elles doivent vivre dans le dépouillement [ID., Prof. rel. 3]
Je sais qu'il [Jésus-Christ] est venu dans le dépouillement et dans la bassesse [ID., Av. Circonc.]
Elle porte ce dépouillement avec joie [ID., Myst. Ass.]
Ces saintes veuves qui consacraient si généreusement à Jésus-Christ la succession de leurs ancêtres.... les monuments éternels de leur modestie et de leur dépouillement pourraient-ils devenir entre nos mains des prétextes d'ostentation et de luxe ? [ID., Confér. Revenus ecclés.]
Relevé, examen d'un compte, d'un inventaire. Dépouillement d'un scrutin, action de compter les suffrages. Dépouillement d'un livre, relevé de tout ce qu'il contient.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    C'est aussi du naturel de toutes autres peches, que d'estre pellées et sechées pour le facile despouillement de leurs noiaux [O. DE SERRES, 678]

ÉTYMOLOGIE

  • Dépouiller ; provenç. despoillament, despulhament.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DÉPOUILLEMENT. Ajoutez :
    Opération par laquelle un ver à soie se débarrasse de son enveloppe.
    Nous avons aidé ainsi au dépouillement complet de seize insectes [J. SANTY, Mém. d'Agriculture, etc. 1870-71, p. 261]

    HISTORIQUE

    • XVIe s. Ajoutez :
      Et estes remplis en luy [Jésus-Christ] qui est le chief de toute principaulté et puissance ; auquel aussi estes circoncis de circoncision non point faicte de la main par despouillement du corps de la chair, mais en circoncision de Christ [, Coloss. II, 11, Nouv. Test. éd. Lefebvre d'Étaples, Paris, 1525]

dépouillement

DÉPOUILLEMENT. n. m. Action de dépouiller ou État de ce qui est dépouillé.

En termes de Langage religieux, il se dit du Renoncement au monde. Il vécut dès lors dans la pénitence et le dépouillement.

Il se dit aussi en parlant d'un Registre, d'un dossier, d'un compte, d'un inventaire, etc., que l'on examine et dont on fait le sommaire, l'extrait. Faire le dépouillement d'un compte, d'un dossier.

Le dépouillement d'un scrutin, L'action de compter les voix, les suffrages.

Synonymes et Contraires

dépouillement

nom masculin dépouillement
1.  Littéraire. Action de dépouiller quelqu'un.
2.  Caractère dépouillé.
3.  Sobriété d'une œuvre.
Traductions

dépouillement

גזילה (נ), הפשטה (נ), חליצה (נ), פשיטת עור (נ)soberheid (depujmɑ̃)
nom masculin
1. simplicité le dépouillement d'un décor
2. comptage des votes participer au dépouillement du scrutin

dépouillement

[depujmɑ̃] nm [scrutin] → count, counting no pl; [documents, sources, données] → analysis