déprédé, ée

DÉPRÉDÉ, ÉE

(dé-pré-dé, dée) part. passé.
Seront aussi les sentences concernant la restitution des choses déprédées ou pillées dans les naufrages, exécutées nonobstant et sans préjudice de l'appel, [, Ordonn. de 1681, titre XIII, art. 1]