dépris, ise

DÉPRIS, ISE1

(dé-pris, pri-z') part. passé de déprendre
Séparé de ce qui avait pris. Deux crampons dépris l'un d'avec l'autre. Ces deux lutteurs dépris l'un de l'autre. Fig.
Comme on est [par la simplicité] intérieurement dépris de soi-même par le retranchement de tous les retours volontaires, on agit plus naturellement [FÉN., t. XVIII, p. 457]