déprisé, ée

DÉPRISÉ, ÉE

(dé-pri-zé, zée) part. passé.
Des marchandises déprisées. Les forces de l'ennemi trop déprisées.
De là sur l'Hélicon deux partis opposés Règnent, et l'un par l'autre à l'envi déprisés [GILBERT, le XVIIIe siècle.]