députer

(Mot repris de députait)

députer

v.t. [ du lat. deputare, estimer ]
Envoyer comme représentant : Le maire a député un de ses adjoints pour assister à la commémoration déléguer, mandater

DÉPUTER

(dé-pu-té) v. a.
Envoyer comme député.
Madame, le sénat nous députe tous deux Pour vous jurer encor qu'il suivra tous vos vœux [CORN., Pulch. V, 2]
L'ambassadeur est l'homme du prince qui le députe [BOURD., Pensées, t. II, p. 491]
Cet homme ainsi bâti fut député des villes Que lave le Danube ; il n'était point d'asiles Où l'avarice des Romains Ne pénétrât alors et ne portât les mains [LA FONT., Fabl. XI, 7]
Absolument. Envoyer une députation.
L'erreur alla si loin qu'Abdère députa Vers Hippocrate, et l'invita à venir rétablir la raison du malade [LA FONT., Fabl. VIII, 26]
On court, on s'assemble, on députe à l'oiseau : seigneur Cormoran, D'où vous vient cet avis ? Quel est votre garant ? [ID., Fabl. X, 4]
Il déclara ouvertement qu'il ne se séparerait point d'eux, et leur conseilla de députer vers le prince, pour savoir de lui-même contre qui il prétendait les mener [ROLLIN, Hist. anc. t. IV, p. 145, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Lieu que nous avons deputé et ordonné [, Ordonn. dans le Dict. de DOCHEZ]
  • XVIe s.
    Sans en faire plus longue inquisition, ils ont deputé un anneau à cet usage, beau et riche, ne considerant point la pauvreté en laquelle a vecu la sainte Vierge [CALVIN, 161]
    La derniere portion [des biens] estoit deputée pour la reparation des temples et autres despenses extraordinaires [ID., Instit. 880]
    Depuis que l'enfant estoit né, le pere n'en estoit plus le maistre, ains le portoit en un certain lieu à ce deputé, là où les plus anciens de la lignée visitoient l'enfant [AMYOT, Lyc. 55]
    On deputa les premiers et principaux personnages de l'une et de l'autre partie pour envoyer devers luy [ID., Numa, 5]
    Le cynosarges estoit un parc deputé aux exercices des jeunes gens [ID., Thém. 1]
    Si ne feust pas plus tost deputé à celle charge, qu'il.... [ID., Caton, 21]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. deputar ; espagn. deputar, diputar ; ital. deputare ; du latin deputare, tailler, assigner, de la préposition de, et putare, tailler, penser (voy. PUTATIF). Députer, c'est proprement assigner, puis, de là, confier une mission.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    DÉPUTER. Ajoutez :
    Députer à, destiner à (emploi vieilli).
    Ces petites bêtes [les abeilles] que la nature a députées à faire ce métier [le miel] [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]

députer

DÉPUTER. v. tr. Envoyer en députation ou comme député. Ils députèrent trois d'entre eux. Il fut député pour faire cette réclamation. Absolument, Les Athéniens députèrent vers Philippe.

deputer

Deputer juge pour cognoistre de quelque matiere, Constituere iudicem.

Sergeans deputez et assignez par le Preteur, Assignati a Praetore apparitores.

Synonymes et Contraires

députer

verbe députer
Envoyer quelqu'un.
Traductions

députer

afvaardigen

députer

deputare

députer

[depyte] vt → to delegate
députer qn auprès de → to send sb as a representative to