désagréer

DÉSAGRÉER1

(dé-za-gré-é) , je désagréais, nous désagréions ; je désagréerai ; je désagréerais ; que je désagrée, que nous désagréions v. n.
Ne pas agréer. Si cela ne vous désagrée pas.
Retenez la plus petite parole qui puisse désagréer à Jésus-Christ [BOSSUET, Visite, 2]
Il a le malheur de désagréer à tout le monde [RICHELET, ]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Car me monstrez la voie, s'il ne vous desagrée [, Berte, XLVI]
    Et no baron s'entornent, n'i font plus demorée, Tot ont perdu l'engien, n'i a mais recovrée, Et del pont n'ont il mie, qui moult lor desagrée [, Ch. d'Ant. IV, 408]
    Sire vesque, fait il, ice me desagrée ; Ançois istrai là fors sostenir la meslée [, ib. VIII, 159]
  • XIVe s.
    Moult fu dolant Henry et moult li desagrée Que Brenesque li fu tellement deveée [, Guesclin. 8192]
  • XVIe s.
    Le corps ainsi enchassé apparoissoit au travers le verre, sans rendre mauvaise odeur, et sans desagreer aucunement [PARÉ, Mumie, II]
    Si le trop de profit que cestui là fait sur vostre bien vous est odieux, la perte de cestui-ci vous desagrée [O. DE SERRES, 53]
    Si que, possible, aucunes [dames] qui en liront des contes d'elles mesmes, ne s'en desagreeront [BRANT., Dames illustr. p. 104, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Dés.... préfixe, et agréer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. DÉSAGRÉER. Ajoutez :
    V. a. Ne pas agréer, ne pas accepter quelque chose.
    La reine, qui d'abord avait voulu par prudence maintenir les tabourets, parut aussitôt ne point désagréer ce qui se faisait [Mme DE MOTTEVILLE, Mém. p. 306]

DÉSAGRÉER2

(dé-za-gré-é) , je désagréais, nous désagréions ; je désagréerai ; je désagréerais ; que je désagrée, que nous désagréions v. a.
Terme de marine. Ancien synonyme de dégréer.

ÉTYMOLOGIE

  • Dés.... préfixe, et agrès.

désagréer

DÉSAGRÉER. v. n. Déplaire, n'agréer pas. Si cela ne vous désagrée pas.

désagréer

DÉSAGRÉER. v. a. T. de Marine. Il se dit en parlant D'un bâtiment dont on ôte les agrès, les voiles, les cordages et autres choses nécessaires pour la manoeuvre, ou D'un bâtiment qui perd ses agrès par accident ou dans un combat. Il a vieilli: on dit maintenant, Dégréer.