désapproprier

(Mot repris de désappropriés)

DÉSAPPROPRIER

(dé-sa-pro-pri-é) , je désappropriais, nous désappropriions, vous désappropriiez ; que je désapproprie, que nous désappropriions, que vous désappropriiez v. a.
ôter, faire perdre à quelqu'un la propriété d'une chose. Terme de dévotion. Produire la renonciation à tous biens.
Il n'y a que la perte, et la perte que Dieu opère lui-même, qui nous désapproprie véritablement [FÉN., t. XVIII, p. 418]
Se désapproprier, v. réfl. Faire abandon de sa propriété.
Il ne dit pas que le livre soit de lui, il s'en est désapproprié [BOSSUET, Lett. quiét. 464]
Terme de dévotion. Renoncer à toute sorte de biens.

ÉTYMOLOGIE

  • Dés.... préfixe, et approprier.

désapproprier

DÉSAPPROPRIER (SE). v. pron. Renoncer à une propriété, s'en dépouiller. Il faut se désapproprier de tout pour payer ses dettes. Il est peu usité.