désatteler

DÉSATTELER

(dé-za-te-lé. La syllabe tel prend deux ll, quand la syllabe qui suit est muette : je désattelle, je désattellerai) v. a.
Ôter d'attelage. On dit plus souvent dételer.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Le suppliant prit à desateler les bœufs de la dite charrette [DU CANGE, attelatus.]
  • XVIe s.
    Il arriva que les chevaux, qu'ils n'avoient pas desatelez, au premier bruit emporterent et briserent tout [D'AUB., Hist. III, 92]

ÉTYMOLOGIE

  • Dés.... préfixe, et atteler.