désenchanter

(Mot repris de désenchantasse)

DÉSENCHANTER

(dé-zan-chan-té) v. a.
Rompre un charme, un enchantement. L'anneau de Brunel qui, dans l'Arioste, désenchantait tout ce qui était enchanté.
Fig. Faire revenir quelqu'un de ses illusions.
Qu'ai-je donc appris qui pût me désenchanter de toi ? [STAËL, Corinne, XV, 1]
Par extension.
Ne croyons pas qu'en nous découvrant les bases sur lesquelles reposent les passions, le christianisme ait désenchanté la vie [CHATEAUB., Génie, II, III, 1]
Se désenchanter, v. réfl. Perdre son enchantement, ses illusions. Il se désenchanta peu à peu en présence de la réalité.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Estans desenchantez, chacun s'en alla où il voulut, sans se ressouvenir de ce qui estoit passé [LANOUE, 52]

ÉTYMOLOGIE

  • Dés.... préfixe, et enchanter.

désenchanter

DÉSENCHANTER. v. tr. Faire cesser d'être sous l'empire d'un enchantement. Les sorciers passaient pour avoir le pouvoir d'enchanter et de désenchanter.

Il signifie au figuré Guérir d'une passion, d'un engouement. Une connaissance plus approfondie de ce milieu l'a complètement désenchanté. Par extension, Être désenchanté de quelqu'un.

Il signifie aussi Priver quelqu'un des goûts, des sentiments, des illusions qui charmaient sa vie. Cette triste expérience l'a laissé tout désenchanté. Dès sa jeunesse, il était déjà désenchanté de tout.

desenchanter

Desenchanter quelqu'un, Incantatione liberare, Excantare.

Synonymes et Contraires

désenchanter

verbe désenchanter
Littéraire. Faire perdre ses illusions à.