déshériter

(Mot repris de déshéritâmes)

déshériter

v.t.
1. Priver qqn d'héritage : Il a déshérité sa femme.
2. Litt. Priver de dons naturels : La nature l'a déshéritée défavoriser, désavantager ; avantager, privilégier

DÉSHÉRITER

(dé-zé-ri-té) v. a.
Priver quelqu'un d'une succession.
Fauste est un dissolu, un prodigue, un libertin, un ingrat, un emporté qu'Aurèle n'a pu haïr ni déshériter [LA BRUY., XI]
Faire perdre l'héritage.
Il vient déshériter ses fils par son retour [CORN., Rodog. I, 6]
Votre abord en ces lieux les eût déshérités [ID., Rodog. V, 4]
Je ne puis voir d'un cœur lâche et soumis La sœur de mon époux déshériter mon fils [ID., Perthar. I, 2]
Vous qui, déshéritant le fils de Claudius, Avez nommé César l'heureux Domitius [RAC., Brit. I, 1]
Fig. Priver de ce qui est assimilé à un héritage. La nature a déshérité ce pays.
Puis ma chanson favorite Aux guerriers qu'on déshérite Ferait chérir le hameau [BÉRANG., Pet. oiseau.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Et tout vo roi seront desherité [dépossédés] [, Ronc. p. 19]
    Car qui [celui que] amors destruit et deshirete, Ne l'en doit-on blasmer [, Couci, VI]
  • XIIIe s.
    Tu leur cries merci que il aient de toi pitié, et de ton pere, qui, à si grand tort, a esté desherité [VILLEH., XLII]
    En nom Dieu, dist li quens de Blois, jou m'en irai en Franche et crierai le roi merchi, car je me doute moult que je ne soie desyreté [dépossédé] [, Chron. de Rains, p. 42]
    Et celle guerre mut entr'iaus [eux] por ce que le dit Girart deserita un sien home, sans esgart et sans conoissance de cort, dou fié que il tenoit de lui [, Ass. de J. I, 214]
    Li testamens, là ù il est veu qu'aucuns est deshireté en lais [legs] fais.... ce n'est pas max [mal] d'aler contre tel testament [BEAUMANOIR, XII, 20]
    Li dons qui li fu fez parfust trop oultrageus et trop desheritans les autres hoirs [ID., VII, 20]
    Et le soudanc a paour qu'il ne le tuent ou que il ne le desheritent [dépossèdent], si les fait prendre et mourir en sa prison [JOINV., 235]
  • XIVe s.
    Et quant Pietre le voit, li sans lui est muez ; à soi meïsme dit : je sui desheritez [, Guesclin. 14784]
    Signeur, dist Bauduins, vous parlés folement ; D'autrui desheriter chertes [certes] je n'ai talent, Ne tolir à autrui terre ne chasement [, Beaud. de Seb. VIII, 1153]
  • XVIe s.
    Du tout me veux desheriter De ton amour, car proufiter N'y pourrois pas par longue espace [MAROT, II, 400]

ÉTYMOLOGIE

  • Dés.... préfixe, et hériter ; provenç. desheretar, deseretar ; espagn. desheredar ; portug. desherdar ; ital. diseredare.

déshériter

DÉSHÉRITER. v. tr. Priver quelqu'un de la succession qu'on pourrait lui laisser. Un père peut en certains cas déshériter ses enfants. Son père l'a menacé de le déshériter.

Fig., Un homme déshérité de la nature, déshérité du sort, Mal partagé par la nature, par le sort. On dit aussi, comme nom, Les déshérités de la fortune.

desheriter

Desheriter, Exhaeredare.

Desherité et privé de la possession, Exhaeres, Exhaeredatus.

déshériter


DÉSHÉRITER, v. a. [Dézérité; 1re, 2e et dern. é fer.] Priver de sa succession. "Il est des câs où un père peut désheriter ses enfans.
   Rem. Être déshérité, régit la prép. par, pour les persones. Crébillon lui fait régir de, devant les chôses.
   Avez-vous pu penser que ce Fils endurci,
   Déshérité des soins que la nature inspire, etc.
À~ vouloir personifier la natûre et ses soins, c. à. d., ses sentimens, il faudrait dire, déshérité par les soins, etc.

Synonymes et Contraires

déshériter

verbe déshériter
1.  Priver d'héritage.
2.  Priver quelqu'un d'avantages.
Traductions

déshériter

disinheritdiseredare (dezeʀite)
verbe transitif
priver qqn d'un héritage déshériter ses enfants

déshériter

[dezeʀite] vt → to disinherit