désobéir


Recherches associées à désobéir: désobéissance civile

désobéir

v.t. ind.(à)
1. Ne pas obéir à qqn : L'enfant a désobéi à sa nourrice.
2. Ne pas respecter une loi, un règlement, refuser de s'y soumettre : Il a désobéi aux consignes enfreindre [sout.], transgresser, violer ; se conformer à, suivre

DÉSOBÉIR

(dé-zo-bé-ir) v. n.
Ne pas obéir à quelqu'un. Cet enfant désobéit sans cesse à sa mère.
Qui m'a désobéi mérite le trépas [ROTR., Antig. IV, 6]
Quoi ! vous craignoz si peu de me désobéir ! [RAC., Bérén. III, 3]
[Je] Fis vœu sur leurs autels de leur désobéir [ID., Iphig. I, 1]
Absolument.
Le roi vous aime encor ; apaisez son courroux ; Il a dit : je le veux ; désobéirez-vous ? - Monsieur, pour conserver tout ce que j'ai d'estime, Désobéir un peu n'est pas un si grand crime [CORN., Cid, II, 1]
Égisthe va se perdre à force de courage : Il désobéira : la mort est son partage [VOLT., Mérope, V, 5]
Ne pas se soumettre, enfreindre. Désobéir à la loi.
Il fut contraint malgré lui de désobéir à l'oracle [D'ABLANCOURT, Arrien, liv. VII, dans RICHELET]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Orguel desobeist, orguel fiert [frappe] et desroie ; Orguel vuelt achever quan qu'il pense et enroie [J. DE MEUNG, Test. 1705]
  • XIVe s.
    À tous ceus qui estoient desobeis, le cuer leur douloit [, Ménagier, I, 6]
  • XVe s.
    Si ne l'ose desobeir Pour dobte de le courroucier ; Aussi je laisse le dormir [CH. D'ORL., Bal. 8]
  • XVIe s.
    Car j'ayme mieux dueil en obeissant, Que tout plaisir en desobeissant [MAROT, I, 373]

ÉTYMOLOGIE

  • Dés.... préfixe, et obéir ; provenç. desobedir ; cat. desobeir ; espagn. et portug. desobedecer ; ital. disubbidire.

désobéir

DÉSOBÉIR. v. intr. Ne pas obéir, refuser d'obéir à quelqu'un, soit en faisant ce qui est défendu, soit en ne faisant pas ce qui est commandé. Désobéir à son supérieur, à ses parents. Par extension, Désobéir à la loi. Désobéir d'un commandement, à des ordres. Absolument, Cet enfant a désobéi.

Bien qu'intransitif, ce verbe a gardé la voix passive qu'il avait anciennement, Je ne veux pas être désobéi.

desobeir

Desobeir à son maistre, Authoritatem superioris defugere, Repugnare praeceptori, Non esse dicto audientem praeceptoris, Non gerere morem praeceptori, Non obedire, Non parere.

Desobeissant, Contumax, Inobsequens, Inobediens.

désobéir


DÉSOBÉIR, v. neut. DÉSOBÉISSANCE, s. f. DÉSOBÉISSANT, ANTE, adj. [Dézobé-i, i-sance, i-san, sante; 1re é fer. 5e lon.] Désobéir, ne pas obéir, n'exécuter pas les commandemens d'un supérieur. Désobéissance, défaut d'obéissance. Désobéissant, qui n'obéit pas, qui désobéit. "Désobéir au Prince; désobéissance des sujets, des enfans. Fils, sujet désobéissant, Fille désobéissante.
   Rem. 1°. Désobéir, contrevenir, désobéissance~, contravention. Les 1ers sont relatifs aux persones, les 2ds aux chôses; on désobéit au Prince, en contrevenant à ses ordonances. "La désobéissance tire sa malice de l'importance de la loi à laquelle on contrevient. "La contravention à un règlement est une désobéissance au supérieur qui l'a fait.
   2°. Désobéir et obéir, quoique verbes neutres, s'emploient au passif: Il veut être obéi, il ne veut pas être désobéi: "Si on lit les guerres de Bélisaire contre les Gots, on verra un Général presque toujours désobéi par ses Officiers. Montesq.

Synonymes et Contraires

désobéir

Traductions

désobéir

overtreden, inbreukmakenop, inbreuk maken op, ongehoorzaam zijndisobey, defy, flout, transgressהִמרה את פיו, מרד (פ'), עבר את פיו, מָרַדoortreemalobeidisubbidire, trascurareيَعْصيneposlechnoutnægte at adlydenicht gehorchenπαραβαίνωdesobedecerolla tottelemattane slušati・・・に従わない순종하지 않다ikke adlydenie posłuchaćdesobedecerне подчинятьсяinte lydaไม่เชื่อฟังsöz dinlememekkhông tuân thủ不服从 (dezɔbeiʀ)
verbe intransitif
ne pas respecter les ordres désobéir à ses parents désobéir au règlement

désobéir

[dezɔbeiʀ] vi → to disobey
désobéir à qn → to disobey sb
désobéir à qch → to disobey sth