désuétude

(Mot repris de désuétudes)

désuétude

[ dezɥetyd ou desɥetyd] n.f.
Caractère d'une chose désuète : Un logiciel tombé en désuétude.

DÉSUÉTUDE

(dé-su-é-tu-d') s. f.
Cessation, par laps de temps, d'une coutume, d'une pratique, d'une loi, d'un usage. Cette loi est tombée en désuétude. La désuétude d'une locution.
L'ignorance qui laisse tomber en désuétude des mots utiles [DIDEROT, Règne de Claude et Néron, II, § 20]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. desuetudo, de la préposition de, et suetudo, habitude.

désuétude

DÉSUÉTUDE. n. f. Cessation, par laps de temps, d'un usage, d'une habitude. Il se dit surtout en parlant des Lois, des règlements, etc., qu'on a cessé d'observer sans qu'ils aient été formellement révoqués. Cette loi est tombée en désuétude.

désuétude


DÉSUÉTUDE, s. f. [Dézu-étude; 1re et 3e é fer. dern. e muet.] Il se dit des Lois, des Règlemens, anéantis en quelque sorte, par le non usage. "Cette Loi est tombée en désuétude.
   Rem. Ce mot confiné dans le Barreau, est employé par de bons Auteurs, depuis quelque temps. Il est plus doux que désacoutumance, qui est encore moins usité. La Langue a besoin de l'un ou de l'aûtre, et même de tous les deux: car désuétude se dit même de l'inexécution des Lois, pour laquelle désacoutumance ne vaudrait rien. — Quelques-uns disent et écrivent dissuétude, qui ne vaut rien.

Traductions

désuétude

התיישנות (נ), הִתְיַשְּׁנוּתonbruik, verouderingdisusedisusoостаряване過時forældelse (dezɥetyd)
nom féminin
être abandonné petit à petit Cette coutume tombe en désuétude.

désuétude

[desɥetyd] nf
tomber en désuétude → to become obsolete