désunir

(Mot repris de désunissait)

désunir

v.t.
1. Séparer des choses qui étaient unies : Désunir les pièces d'une maquette désassembler, disjoindre, disloquer ; assembler, joindre, réunir
2. Faire cesser l'entente entre des personnes : Ce malentendu a désuni les deux amis brouiller, fâcher ; réconcilier

se désunir

v.pr.
Ne plus constituer un groupe solidaire : Les syndicalistes se sont désunis sur ce point se diviser ; se rapprocher, s'unir

désunir

(dezyniʀ)
verbe transitif
réconcilier séparer des personnes auparavant unies des événements qui ont désuni des amis de longue date

DÉSUNIR

(dé-zu-nir) v. a.
Séparer ce qui est uni, joint. Désunir les pièces d'un ouvrage de menuiserie.
Les forces qu'on emploie pour désunir deux corps contigus [PASC., Pesant. de l'air, II]
Par extension.
.... Rendre à une si éminente vertu les honneurs qu'elle mérite, et à une si violente affliction le soulagement qu'elle désire ; mais j'ai tort de désunir ces deux choses, puisque votre charité les a si parfaitement unies [VOIT., Lett. 13]
S'il vous a désunis, sa mort va vous rejoindre [CORN., Poly. IV, 4]
Le devoir désunit l'amitié la plus forte [ID., Othon, V, 1]
Tant d'États, tant de mers qui vont nous désunir [RAC., Alex. III, 6]
Fig. Rompre l'union, l'accord entre les personnes. Des querelles d'intérêt ont désuni ces deux familles qui étaient étroitement liées.
Unissant nos maisons, il désunit nos rois [CORN., Hor. I, 2]
Ne désunissez point deux cœurs faits l'un pour l'autre [BOURSAULT, Fabl. d'Ésope, III, 3]
Ce piége n'est tendu que pour nous désunir [RAC., Bérén. III, 3]
Mon cœur se gardait bien d'aller dans l'avenir Chercher ce qui pouvait un jour nous désunir [ID., ib. IV, 5]
Il faut espérer que les démêlés des dames désuniront l'hôtel des C. et les Noailles [MAINTENON, Lett. à Mme de Caylus, 10 janv 1718]
À subir cet arrêt je dois me préparer ; Mais, sans nous désunir, on peut nous séparer [LACHAUSSÉE, Gouvernante, III, 2]
Ardents à désunir le peuple et le sénat [VOLT., Brutus, IV, 7]
Se désunir, v. réfl. Cesser d'être joint. Quoi qu'un amant volage excite de colère, Son change est odieux, mais sa personne est chère.
Et ce qu'a joint l'amour a beau se désunir, Pour le rejoindre mieux il ne faut qu'un soupir [CORN., Perthar. II, 1]
Tomber dans la mésintelligence. Après une longue liaison, ces deux hommes se sont désunis. Terme de manége. Changer de jambe en galopant. Ce cheval se désunit.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ils s'entrecraignent, et ne veulent pas en se desunissant rendre la force moindre [LA BOÉTIE, 73]
    Ce sont celles là qui gastent le plus et deunissent la compagnie du mariage [ID., 290]
    De là sur cette union il montre l'impossibilité de desunir cette province, de lui faire (estant unie) accepter par force la division qu'ils ont à contre-cœur [D'AUB., Hist. II, 261]
    Le pape ne se desunit pas [ID., ib. I, 384]
    Monopolez, trahissez.... desunissez les princes [, Sat. Mén. p. 6]
    L'union s'en va desunie, Tesmoin Vitry et Villeroy [, ib. p. 212]
    Et estoit force, pour l'inegalité et malaisance des lieux, que la bataille fust entreouverte et desunie en plusieurs endroits [AMYOT, Flam. 13]

ÉTYMOLOGIE

  • Dés.... préfixe, et unir.

désunir

DÉSUNIR. v. tr. Séparer ce qui était uni.

Il signifie plus ordinairement au figuré Mettre en mésintelligence des personnes qui étaient unies de coeur. C'est l'intérêt qui unit et désunit les princes. Ses intrigues ont désuni tous les membres de cette famille.

En termes de Manège, Cheval désuni, Cheval qui galope à droite des pieds de devant et à gauche des pieds de derrière, ou réciproquement.

desunir

Desunir, Separare, Disiungere.

Synonymes et Contraires

désunir

verbe désunir
1.  Séparer ce qui était uni.

désunir (se)

verbe pronominal désunir (se)
Traductions

désunir

disunite

désunir

[dezyniʀ] vt → to disunite [dezyniʀ] vpr/vi [athlète] → to lose one's stride