détacher

(Mot repris de détachions)

1. détacher

v.t. [ de tache ]
Enlever les taches de : Détacher une nappe nettoyer

2. détacher

v.t. [ de l'anc. fr. tache, agrafe ]
1. Défaire les liens qui attachaient qqn, qqch : Détacher un canot de sauvetage d'un navire décrocher ; attacher libérer délier, dénouer ; lier, nouer
2. Séparer qqch de ce à quoi il adhérait : Détacher un ticket d'un carnet. Détacher un fruit d'un arbre arracher, cueillir
3. Envoyer qqn, un groupe pour exécuter une mission : Détacher une patrouille pour aider les civils.
4. Placer un fonctionnaire, un militaire hors de son cadre ou de son unité d'origine : Détacher un haut fonctionnaire à l'étranger déplacer, muter
5. Rompre un lien, un attachement ; rendre indifférent : Cette injustice l'a détachée de sa famille éloigner, séparer
6. Mettre en valeur, faire ressortir : Écrire un titre en rouge pour le détacher du texte. Jouer un air en détachant chaque note.

se détacher

v.pr.
1. Défaire ses liens ; se séparer de : Le chien s'est détaché. Le timbre s'est détaché de l'enveloppe se décoller
2. Apparaître nettement, distinctement : Le clocher se détache sur le soleil couchant se découper
3. (de) Prendre de l'avance sur les autres, dans une situation de concurrence : L'athlète se détache du peloton.
4. (de) Laisser de côté qqch de préoccupant ; se désintéresser de qqn, de qqch : Elle s'est détachée de son travail pendant les vacances s'abstraire de s'éloigner de ; s'intéresser à

DÉTACHER1

(dé-ta-ché) v. a.
Enlever les taches. Détacher un habit. Absolument. Savon à détacher.

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et tache.

DÉTACHER2

(dé-ta-ché) v. a.
Dégager quelqu'un d'une attache. Détacher un forçat, un chien.
Faire qu'une chose ne soit plus attachée. Détacher une tapisserie. On détacha le bateau et on le mit au fil de l'eau.
Si tous mes amis ne me le défendaient, je prendrais, au sortir d'ici, le plus court chemin pour vous aller trouver, et j'eusse moi-même détaché, en passant, les tableaux [effigies] que vous dites que l'on a mis de vous sur la frontière [VOIT., Lett. 35]
Par extension. Détacher les yeux d'un objet, cesser de le regarder. Fig.
De son front grave, elle y vient détacher Tous ses ennuis avec son diadème [MILLEV., Narcisse, ch. III]
ôter, défaire ce qui sert à attacher. Détacher un ruban, une épingle.
Séparer ce qui était joint, adhérent. Détacher une pêche du rameau qui la porte.
Les doux fruits que leur main de l'arbre a détachés [C. DELAV., Paria, I, 1]
Écarter, séparer. Détachez vos bras du corps. Isoler. Détacher les notes du texte par un filet. Disjoindre. Il a détaché ce traité de son grand ouvrage. Détacher un pré d'une ferme.
Terme de musique. Détacher des notes, les articuler dans le chant et sur les instruments à vent par des coups de langue ; dans les instruments à cordes, par des mouvements d'archet en sens contraire, c'est-à-dire successivement de gauche à droite et de droite à gauche. Terme de peinture. Faire ressortir le relief des objets. Ce peintre ne sait pas détacher ses figures.
Fig. Inspirer le détachement, rompre des attaches morales.
De tout autre intérêt vos pleurs m'ont détaché [TRISTAN, Mort de Chrispe, IV, 1]
Sans que mille accidents ni votre indifférence Aient pu me détacher de ma persévérance [MOL., l'Étour. V, 3]
Lorsque par les rebuts une âme est détachée, Elle veut fuir l'objet dont elle fut touchée [ID., le Dép. I, 1]
Ni crainte, ni respect ne m'en peut détacher [RAC., Iphig. IV, 4]
Il fallut donc chercher Quelque nouvel objet qui l'en pût détacher [ID., Esth. I, 1]
L'hymen qui nous attache en une autre famille Nous détache de celle où l'on a vécu fille [CORN., Hor. III, 4]
Il crut qu'on le voulait détacher de l'amour de sa maîtresse [LE COMTE DE BUSSY, dans RICHELET]
Des principes de la secte il n'embrassa que ceux qui détachent de la vie, de la fortune, de la gloire, de tous ces biens au milieu desquels on peut être malheureux [DIDEROT, Règne de Claude et Néron, I, § 13]
Longtemps même avant la mort, quelque chose de doux et de rêveur nous détache par degrés de l'existence [STAËL, Corinne, XVII, 7]
Détacher quelqu'un d'un parti, d'une alliance.
Il fait ce qu'il peut pour nous détacher M. de Paris et moi [BOSSUET, Lett. quiét. 107]
Ils craignaient que ses discours ne détachassent leurs alliés [FÉN., Tél. X]
Terme mystique. Produire le détachement.
Cet acte nous détache à fond de nous-mêmes [BOSSUET, Or. 10]
Purifier l'âme, la détacher du monde [MASS., Car. Jeûne.]
Terme de guerre et de marine. Envoyer partie d'une troupe, d'une escadre, en détachement. On détacha mille hommes pour investir la place. On détacha de la flotte deux frégates.
Quand il fut arrivé à Thèbes dans la haute Égypte, il détacha cinquante mille hommes contre les Ammoniens [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. II, p. 321]
Envoyer à, contre, par comparaison avec un chien qu'on détache et qui s'élance. Détacher des gendarmes contre quelqu'un.
Après avoir détaché un cavalier de sa garde vers eux [HAMILT., Gramm. 5]
Je détachai l'abbé de Chaulieu expert en pareilles matières [CHAUL., à la duch. du Maine.]
Ce Dieu a détaché [à ces peuples] des lions, et voilà que ces lions les tuent [VOLT., Phil. IV, 416]
10° Familièrement. Détacher un soufflet, une ruade, l'appliquer soudain avec force.
Et bravement vous lui détache Un coup de poing sur la moustache [VADÉ, Pipe cassée, ch. I]
11° Se détacher, v. réfl. Cesser d'être tenu par quelque chose qui attache. Votre manteau se détache.
Et ma peau qu'avec eux votre secours m'arrache, Pour suivre votre main de mes os se détache [CORN., Médée, V, 3]
Il paraîtra toujours aux yeux de l'univers, qu'eux et la secte qu'ils ont établie se seront détachés de ce grand corps et de cette Église ancienne que Jésus-Christ a fondée [BOSSUET, Hist. II, 13]
Deux gros rochers, s'étant détachés de la montagne, écrasèrent la plupart de ces troupes [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. III, p. 232]
Par extension. Ses yeux ne pouvaient se détacher de ce spectacle, il ne pouvait cesser de le considérer.
12° Être isolé. Ces notes ne se détachent pas assez du texte. Être apparent, être en saillie. Ces fleurs rouges se détachent bien sur ce fond noir.
13° S'écarter de personnes avec qui l'on est.
Mlle Vurthon, qui s'était détachée de nos deux dames, approchait pendant qu'elles se promenaient [MARIVAUX, Marianne, 8e partie.]
14° Fig. Rompre ce qui liait, attachait.
Sous ce prétexte heureux vous verriez les Romains Se détacher de Rome et vous tendre les mains [CORN., Attila, I, 2]
[Ils] N'ont jamais conçu ce que c'est que la cour ; Un homme comme moi jamais ne s'en détache [ID., Othon, I, 1]
Crois-moi, détache-toi de cette erreur extrême, Tu te flattes, mon cher, et t'aveugles toi-même [MOL., Mis. III, 1]
Je me détache un peu de ce qui s'appelle le monde [SÉV., 283]
Il leur apprend à se détacher de toutes les choses sensibles [BOSSUET, Hist. II, 6]
Portez ailleurs les dons que vous me proposez, Détachezvous d'un cœur qui les a méprisés [VOLT., Orphel. IV, 4]
Prêt à me détacher de tout ce que j'aimais [DELAV., Paria, V, 2]
Dans sa mort il s'est totalement détaché des péchés, et c'est en ce moment qu'il a été reçu de Dieu [PASC., Lettre sur la mort de son père, 17 octobre 1651]
Absolument.
Il y a plus d'un jour que je me défie de Moncade, mais se détache-t-on si aisément ? [BARON, Homme à bonnes fortunes, IV, 3]
15° Être assené comme un coup qu'on détache.
Et son jaloux dépit qu'avec peine elle cache, En tous endroits sous main contre moi se détache [MOL., Mis. III, 3]
Terme de musique. Être articulé. Les notes se détachent difficilement sur la clarinette.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li mondes est roons et detachiés de cascune partie [, Comput, f° 13]
    Et li soudans prist le coulon [pigeon], et li destaka la lettre de desous l'eile, et la fist lire [, Chron. de Rains, 95]
  • XVIe s.
    Destache plustost que de rompre ce que tu as mal noué [MONT., I, 251]
    Je ne puis souffrir d'aller desboutonné et destaché [ID., I, 260]
    Les forts destachés estoient tous aigus, petits et de peu de valeur [D'AUB., Hist. II, 37]
    Le mareschal destacha de ses bataillons de droitte et de gauche, de l'un huit files, et de l'autre dix [ID., ib. 454]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et tache (voy. TACHE, dont le sens primitif est quelque chose qui s'attache, qui adhère) ; provenç. et espagn. destacar ; ital. distaccare.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. DÉTACHER. Ajoutez :
    16° Neutralement et populairement. En détacher, en faire, en produire, etc.
    J'ai lu et relu tout le bataclan de livres sortis de son cerveau fécond ; dame, comme il en détache et comme il est touchant ! [, Lett. du P. Duchêne, 110e lettre, p. 2]

détacher

DÉTACHER. v. tr. Débarrasser d'une tache, de taches. Détacher un habit. Substance qui sert à détacher. Savon à détacher.

détacher

DÉTACHER. v. tr. Dégager une personne ou une chose de ce qui l'attachait, de ce qui la retenait, de l'objet auquel elle était attachée, fixée. Détacher un chien. Détacher une tapisserie, un tableau. Détacher une barque du rivage. Détacher un fruit de l'arbre. Un créneau qui commence à se détacher de la muraille. Un bloc énorme se détache de la montagne.

Fig., Détacher ses yeux d'un objet, Cesser de le regarder. Il ne pouvait en détacher ses yeux.

Il signifie aussi Ôter, défaire ce qui sert à attacher. Détacher une épingle. Détacher une agrafe. Détacher un ruban, une jarretière. Un ruban qui s'est détaché. Une épingle qui va se détacher.

Il signifie encore, par extension, Tenir écarté de. Détachez vos bras du corps.

Il signifie pareillement Rendre distinct, isolé. Détacher les notes du texte par un filet. Ce titre ne se détache pas assez du texte.

En termes de Musique, Détacher des notes, Les séparer, dans l'exécution, par de courts silences pris sur leur valeur. Les notes qui doivent être détachées sont marquées d'un petit trait vertical, placé au-dessus.

Il signifie encore, surtout en termes de Peinture, Faire apercevoir et ressortir les contours d'un objet, lui donner de la saillie par le contraste de sa couleur avec celle du fond, ou par quelque autre moyen. Les figures de ce tableau se détachent bien du fond. Ces fleurs rouges se détachent bien sur ce fond noir.

Il se dit aussi en parlant des Choses qu'on sépare de celles avec lesquelles elles sont jointes et font en quelque sorte un même corps. Détacher un pré, une vigne d'une ferme. Cette administration a été réunie au ministère dont on l'avait autrefois détachée. Il a détaché ce traité de son grand ouvrage. Pièces détachées, morceaux détachés, Petits ouvrages en prose ou en vers, qui n'ont pas de liaison entre eux, dont chacun forme un tout. Un recueil de pièces détachées. On dit de même Des pensées détachées.

Il se dit spécialement, en termes de Guerre, d'une Troupe qu'on tire d'un corps d'armée, des soldats qu'on tire d'un régiment, d'une compagnie, etc., pour quelque service. On détacha mille hommes pour investir la place. L'ennemi fondit sur un corps détaché. On détacha tant d'hommes par régiment, par compagnie. Deux hommes se détachèrent de la troupe pour aller à la découverte.

On dit aussi Détacher un fonctionnaire de son service, pour signifier qu'on le dispense de ses fonctions habituelles en lui donnant un emploi temporaire. Cet employé sera détaché au secrétariat, à la direction.

Il s'emploie dans un sens analogue en termes de Marine. On détacha de la flotte deux bâtiments légers, qui prirent les devants. Trois vaisseaux se détachèrent de la flotte.

Détacher des gendarmes, des agents, etc., contre quelqu'un, Les mettre à sa poursuite, les envoyer après lui pour le prendre.

Il se dit encore figurément en parlant des Engagements, des occupations, des passions, des affections, etc., qu'on détermine une personne à quitter. Détacher quelqu'un d'un parti, d'une alliance. Il s'est détaché de la passion qu'il avait. Il s'est détaché peu à peu de cette femme. Se détacher du jeu. On ne saurait le détacher de cet engagement. Détacher son esprit d'une opinion, d'un système, d'une pensée. Se détacher du monde, des choses du monde.

Synonymes et Contraires

détacher

verbe transitif détacher
3.  Envoyer en mission.
charger, déléguer -littéraire: dépêcher.
4.  Amener à se séparer de.

détacher

verbe transitif détacher
Enlever une tache.

détacher (se)

verbe pronominal détacher (se)
1.  Ne plus être attaché à.
2.  Perdre tout intérêt pour.
3.  Apparaître nettement.
Traductions

détacher

(detaʃe)
verbe transitif
1. libérer une chose, une personne attachée détacher un animal détacher sa ceinture
2. défaire ce qui sert à attacher détacher un ruban
3. séparer qqch d'un ensemble détacher une feuille d'un carnet
4. envoyer qqn effectuer qqch détacher un fonctionnaire

détacher

entbinden, abzeichnen, aufknotenuntie, detach, unfasten, uncouple, tear, unbind, secondlosmaken, ontvlekken, uitzenden, afbinden, afhaken, afkoppelen, detacheren, losbinden, ontkoppelen, loshaken, scherp doen uitkomen, verwijderen, losbreken, afbreken, afknippenניתק (פיעל)koble af, binde opmalkupli, malligi, misii, senmakuligidesatar, desprenderdezlegadistaccare, spiccare, spuntare, staccare, sciogliereيَحُلُّrozvázatξεδένωavata solmuodvezatiほどく풀다knytte opprozwiązaćdesamarrarразвязыватьknyta uppแก้ออกçözmekcởi trói解开分離 (detaʃe)
verbe transitif
enlever les taches détacher la moquette

détacher

[detaʃe] vt
(= enlever) → to remove
(= délier) → to untie
(= envoyer) détacher qn auprès de qch (ADMINISTRATION) → to send sb on temporary assignment to sth, to second sb to sth (Grande-Bretagne) (MILITAIRE) → to detail sb to sth
(= nettoyer) [+ vêtement] → to remove stains from [detaʃe] vpr/réfl
(= tomber) [rocher] → to come away; [feuille] → to come out; [étiquette] → to come off
La poignée de la porte s'est détachée → The door handle came off.
Un wagon s'est détaché du reste du train → A carriage broke away from the rest of the train.
(= se défaire) [lacet, chaussure] → to come undone
(= se délier) [chien, prisonnier] → to break loose
(SPORT) [coureur, cycliste] → to pull away, to break away
(= être visible) se détacher sur [silhouette] → to stand out against
(= se désintéresser) se détacher de qn → to grow away from sb